Tirs mortels sur le Pont-Neuf : un policier mis en examen

Morts sur le Pont-Neuf : le syndicat Alliance dénonce une décision inadmissible après la mise en examen du policier

Julien Moreau
Publié le 28 avril 2022 à 11h36
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Le policier de 24 ans à l’origine des tirs a été mis en examen pour homicide volontaire, ce mercredi 27 avril.
Le syndicat de police Alliance dénonce une décision inadmissible.
Il annonce un grand rassemblement le lundi 2 mai.

Le syndicat Alliance dénonce une "décision inadmissible". En cause : l’annonce, ce mercredi 27 avril, de la mise en examen pour homicide volontaire du policier qui a tué deux hommes et blessé gravement un troisième sur le Pont-Neuf à Paris, ce dimanche 24 avril.

"À ce stade de nos informations, Alliance ne peut pas accepter que notre collègue soit la victime du système judiciaire qui continue à rester l’ombre de lui-même", a déclaré le syndicat de police dans un tract. "Pour Alliance, lorsqu’un véhicule fonce délibérément sur nos collègues, la loi sécurité publique (usage des armes) doit s’appliquer !", peut-on lire dans le tract. 

Le syndicat Alliance lance un appel au rassemblement à Paris

Le syndicat appelle donc à un grand rassemblement pour protester contre cette décision : "Penser le contraire, c’est encore remettre en cause notre institution et ses policiers ! Pour la légitime défense et la présomption de légitime des policiers : rassemblement le lundi 2 mai à 12h".

À ce stade de l’enquête, la légitime défense n’est pas retenue. Selon le témoignage d’une source judiciaire à l’AFP, le gardien de la paix, âgé de 24 ans, a également été mis en examen pour "violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique ayant entraîné la mort sans intention de la donner" s'agissant du passager avant et pour "violences volontaires aggravées par personne dépositaire de l’autorité publique" envers le passager arrière.

Lire aussi

Il a été placé sous contrôle judiciaire, avec interdiction de quitter le territoire "sauf exception", de paraître à Paris, d'entrer en contact avec le service de police auquel il appartient pendant six mois, d'exercer en tant que policier impliquant un contact avec le public, de porter une arme et de contacter les victimes. Il a également une obligation de soins.


Julien Moreau

Tout
TF1 Info