Nice : un petit réfugié ukrainien de 5 ans décède après avoir été percuté par une trottinette

La rédaction de LCI
Publié le 30 juin 2022 à 17h41, mis à jour le 30 juin 2022 à 22h32
JT Perso

Source : TF1 Info

Un garçon de 5 ans a été renversé par une trottinette ce mercredi sur la Promenade des Anglais à Nice.
Transporté à l'hôpital, il a finalement succombé à ses blessures.
L'enfant était arrivé d'Ukraine avec sa famille au début de l'invasion russe de l'Ukraine.
Le conducteur du deux-roues a été placé en garde à vue.

C'est un terrible accident qui a eu lieu mercredi 29 juin dans la soirée sur la Promenade des Anglais à Nice (Alpes-Maritimes). C'est là qu'un garçon âgé de 5 ans a été percuté par un homme circulant en trottinette électrique sur la chaussée. Pris en charge par les sapeurs-pompiers, l'enfant a été transporté en urgence au centre hospitalier universitaire Lenval. Malgré les soins prodigués, il a succombé à ses blessures quelques heures plus tard. 

Garde à vue pour "homicide involontaire"

Le conducteur de la trottinette a été placé en garde à vue pour "homicide involontaire". La mère de l'enfant, extrêmement choquée, n'avait pu être entendue immédiatement après les faits. Elle traversait au passage-piétons avec son fils au moment de l'impact, tous deux portant ensemble un sac, l'enfant légèrement en avant de sa mère. Selon une source policière, ils étaient "masqués par le mobilier urbain", lorsque la trottinette pilotée par un quadragénaire est arrivée, "à une vitesse excessive". "Le conducteur de la trottinette s'est tout de suite soucié de l'enfant, malgré ses blessures et sa chute", a ajouté la même source. 

Sur Twitter, le maire de Nice a fait part de son "immense émotion suite au décès du petit garçon". "J'adresse mes pensées à sa famille et ses proches et leur souhaite beaucoup de courage dans cette terrible épreuve", ajoute Christian Estrosi, qui précise également que la Ville étudie "toutes les solutions possibles pour éviter ces drames". L'édile rappelle qu'il s'est " toujours opposé aux trottinettes en libre-service, mesurant les dangers et problèmes que pouvaient soulever ce type de pratique". Il demande enfin l'obligation de "l’immatriculation de ces engins".

Lire aussi

La famille du petit garçon était arrivée en France au début de l’invasion russe en Ukraine, a indiqué à Nice-Matin Iryna Podyriako, présidente de l’Afuca, l'association franco-ukrainienne Côte d’Azur. 


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info