Nicolas Bedos visé par une enquête pour viol et agressions sexuelles

Publié le 18 juillet 2023 à 20h57, mis à jour le 18 juillet 2023 à 23h05

Source : Sujet TF1 Info

Le parquet de Paris indique ce mardi qu'une enquête préliminaire pour viol et agressions sexuelles a été ouverte début juillet à l'encontre de Nicolas Bedos.
Trois plaintes distinctes de femmes mettent en cause le réalisateur.

Nicolas Bedos visé par des accusations de viol et agressions sexuelles. Une enquête préliminaire a été ouverte le 5 juillet pour examiner trois plaintes distinctes de femmes mettant en cause le réalisateur, a indiqué mardi le parquet de Paris, confirmant une information de Mediapart. Contactée, son avocate Me Julia Minkowski n'a pas souhaité réagir. Les investigations ont été confiées au premier district de la police judiciaire de Paris.

Des faits qui auraient été commis en 1999 et 2017

Deux des femmes qui disent avoir adressé un signalement fin juin au parquet de Paris ont raconté auprès de Mediapart les faits de nature sexuelle dont elles accusent Nicolas Bedos. L'une d'elle, une comédienne et scénariste de 50 ans qui se fait appeler Chloé, accuse le réalisateur de 44 ans de l'avoir violée au domicile des Bedos à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) une nuit de 1999. Alors âgée de 26 ans et serveuse, elle avait accepté de suivre chez des amis puis chez ses parents Nicolas Bedos avec qui s'était instaurée une "forme de relation amicale".

Une deuxième femme, sous le prénom de Marion, a décrit au média en ligne une agression sexuelle commise par Nicolas Bedos en août 2017 dans une maison de vacances.

Un procès début 2024 dans une autre affaire

C'est la révélation de la garde à vue du comédien et de l'annonce de son procès qui ont décidé les deux femmes, qui se connaissent, à témoigner auprès de la justice, précise Mediapart. Le réalisateur avait été entendu le 21 juin après la plainte d'une femme l'accusant d'avoir touché ses parties intimes par-dessus son pantalon, dans un club parisien, la nuit du 1er au 2 juin.

À l'issue de son audition, il a été convoqué devant le tribunal correctionnel de Paris en février 2024 pour agression sexuelle en état d'ivresse manifeste, un délit pour lequel il encourt cinq ans d'emprisonnement et 75.000 euros d'amende.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info