Les autorités ont renforcé la présence policière à Grande-Synthe (Nord), après l'agression d'un cousin de l'une des deux mineurs mis en examen après la mort de Philippe.
La mère du jeune homme s'est confiée dans le JT de TF1.

C'est dans un coin reculé de Grande-Synthe qu'un adolescent de 15 ans, cousin d'un des deux mineurs mis en examen vendredi pour l'assassinat de Philippe, a été retrouvé ce samedi matin, gisant à terre, dénudé et dépouillé. Il pensait aller faire un tour en voiture avec une connaissance. C'était en fait un piège. Plusieurs individus cagoulés l'attendaient. La suite, c'est sa mère qui la raconte dans le JT de TF1.  "Il m'a dit : 'ben là maman, ils m'ont sorti de la voiture. Ils m'ont tabassé et injuriés avec des insultes odieuses'. Ils l'ont même traîné sur le sol, l'ont mis tout nu. Il s'est retrouvé sans son téléphone portable. Laissé comme ça", confie-t-elle dans la vidéo ci-dessus.

Ils ont mis mon adresse partout.
La mère de l'ado agressé

Selon elle, son fils a été victime de représailles. Car depuis la mort de Philippe, mardi dernier, elle ne cesse de recevoir des menaces sur les réseaux sociaux. "On va violer ta fille. Ils ont mis mon adresse partout. Moi, j'ose plus sortir de toute façon. J'ai arrêté le travail pour l'instant. J'ai plus la force à rien", poursuit la mère de famille. Grande-Synthe, 20.000 habitants, vit désormais dans un climat de tension. L'agression violente et la mort de Philippe avaient entraîné un élan d'émotion dans la ville, mais aussi beaucoup de colère. 

Ce drame a-t-il donné à certains des envies de règlement de compte ? La préfecture a annoncé renforcer les effectifs de police dans la ville. "Aujourd'hui, c'est vrai qu'avec deux faits aussi rapprochés, la population était inquiète. D'où l'idée de la préfecture de renforcer les patrouilles de police. On a simplement dévié une de nos patrouilles pour qu'elle soit en permanence sur le secteur de Grande-Synthe", explique Julien Soir, délégué régional du Syndicat Alliance Police nationale des Hauts-de-France. 

La famille de Philippe et le maire de la commune ont quant à eux appelé au calme alors que les circonstances de la mort du jeune homme restent encore à éclaircir.  


V. F | Reportage TF1 : Baptiste Guenais, Jeanne Quancard et Maurine Bajac

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info