Nordahl Lelandais jugé lundi pour agression sexuelle sur une petite-cousine mineure

par M.L (avec AFP)
Publié le 31 octobre 2023 à 16h23, mis à jour le 27 novembre 2023 à 7h59
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : Sept à huit

Derrière les barreaux pour le meurtre de la petite Maëlys et du caporal Arthur Noyer, Nordahl Lelandais est mis en cause dans une autre affaire.
Accusé d'avoir agressé sexuellement une de ses petites-cousines lorsqu'elle était mineure, il est jugé le 27 novembre à Charleville-Mézières.
L'ex-militaire a déjà été condamné dans une affaire similaire, impliquant deux autres petites-cousines.

Nordahl Lelandais à nouveau devant la justice. L'ancien militaire, déjà condamné à la perpétuité pour le meurtre de la petite Maëlys et à 20 ans de prison pour celui du caporal Arthur Noyer, est à nouveau jugé le 27 novembre par le tribunal de Charleville-Mézières. Il est accusé de l'agression sexuelle de l'une de ses petites-cousines, alors mineure au moment des faits. 

Déjà condamné pour des agressions sexuelles sur deux autres petites-cousines, âgées de 4 et 6 ans, il est renvoyé devant le tribunal correctionnel pour "agression sexuelle imposée à une mineure de moins de 15 ans" et "menace ou acte d'intimidation pour déterminer une victime à ne pas porter plainte ou à se rétracter", avait indiqué la procureure Magali Josse. Poursuivi en état de récidive légale, "il encourt une peine de 20 ans d'emprisonnement".

"Si tu dis quelque chose, je te tue"

Il sera jugé "pour des faits en date du 16 mars 2017", a indiqué la procureure de Charleville-Mézières. Soit peu de temps avant le meurtre du caporal Noyer, en avril 2017, et celui de Maëlys, en août suivant. Sa petite-cousine serait donc la première victime connue du quadragénaire. L'agression aurait eu lieu das les Ardennes, alors que la jeune fille avait 14 ans. Dans une vidéo diffusée le 1er juillet 2019 par BFMTV, l'adolescente avait raconté avoir subi ses attouchements le jour de l'enterrement de son père, décédé brutalement à 41 ans. Nordahl Lelandais aurait alors profité de sa détresse pour l'agresser. 

"En pleurs", elle s'était isolée pour fumer, quand l'homme s'était approché d'elle, a-t-elle expliqué aux enquêteurs, des propos cités par Le Parisien. "Il m’a prise dans ses bras. Ses mains sont descendues dans mon dos puis sur mes fesses. J’ai tenté de le repousser mais il a continué. Il m’a touché la poitrine. Je l’ai encore repoussé", a-t-elle raconté. Le mis en cause aurait ensuite cherché à l'effrayer pour la dissuader de parler. "Il m’a alors menacé : 'Si tu dis quelque chose, je te tue'. Il avait un regard noir qui faisait peur. Ce n’était pas le visage du cousin que je connaissais", a affirmé la jeune fille, aujourd'hui âgée de 21 ans. Un "regard noir qui la hante encore", selon son avocate maître Caroline Rémond.

Elle garde alors le silence, mais apprend l'année suivante que l'ex-militaire a aussi agressé sexuellement deux autre petites-cousines, âgées de 4 et 6 ans, au cours du même été 2017. Elle se confie alors à sa mère sur l'agression qu'elle dit avoir subie, et porte finalement plainte. Nordahl Lelandais est mis en examen en février 2020, mais continue de nier les faits. "Aujourd’hui encore, il s’estime toujours tout-puissant et a conservé ce côté méprisant pour ses victimes", a estimé l'avocate de la plaignante, toujours auprès du Parisien.

La cour d'assises de l'Isère avait condamné Nordahl Lelandais en février 2022 à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une mesure de sûreté de 22 ans pour l'enlèvement et le meurtre de Maëlys, 8 ans, ainsi que pour des agressions sexuelles des deux autres petites-cousines. Il avait déjà été condamné en mai 2021 à Chambéry à vingt ans de réclusion pour le meurtre du jeune caporal Arthur Noyer en avril 2017. 


M.L (avec AFP)

Tout
TF1 Info