Norman Thavaud accusé de viol : YouTube le prive de ses revenus publicitaires

S.M avec AFP
Publié le 12 décembre 2022 à 8h12

Source : TF1 Info

YouTube sanctionne Norman Thavaud en le privant des publicités générant des revenus associés à sa chaîne.
L'homme de 35 ans est accusé de viol et de corruption sur mineures.
Cette sanction est "prise pour une durée indéterminée à ce stade", explique YouTube.

Le youtubeur star, accusé viol et de corruption de mineures, ne sera plus rémunéré sur sa chaîne aux 12 millions d'abonnés "pour une durée indéterminée". YouTube a sanctionné Norman Thavaud, pionnier français de la plateforme, en le privant des publicités générant des revenus, associées à sa chaîne. 

"Nous avons décidé de démonétiser la chaîne de Norman, c'est-à-dire qu'il n'y a plus de publicités associées à sa chaîne et donc plus de revenus", a indiqué, dimanche 11 décembre à l'AFP, un porte-parole de YouTube, confirmant des informations de presse. Une sanction qui suit celle du groupe Webedia (AlloCiné, PurePeople...), quelques jours plus tôt, qui a suspendu sa collaboration avec le trentenaire après son placement en garde à vue pour viol et corruption de mineur

Plaintes déposées par six jeunes femmes

Devenu célèbre à coups de vidéos humoristiques, Norman Thavaud, 35 ans, aux 2,7 milliards de vues sur YouTube, a été libéré sans poursuites à ce stade, après les plaintes de six jeunes femmes. Cette sanction, prise "pour une durée indéterminée à ce stade, pourra être revue", a précisé le porte-parole de YouTube. 

"Nous considérons le harcèlement sexuel, sous toutes ses formes, comme inacceptable (...) Conformément à notre règlement, nous pouvons aussi clôturer les comptes concernés", avance la plateforme dans un communiqué. "Si nous constatons que le comportement d'un créateur, sur YouTube ou en dehors, nuit à nos utilisateurs, à notre communauté, à nos employés ou à notre écosystème, nous prenons alors des mesures supplémentaires pour les protéger", ajoute-t-elle. 

Ce n'est pas la première fois que YouTube a recours à ce genre de sanction en France. La plateforme indique avoir notamment démonétisé les chaînes des youtubeurs ExperimentBoy en 2020 et Marvel Fitness en 2021.


S.M avec AFP

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info