Normandie : attaque à la voiture-bélier pour... 1700 euros d'andouille et de jambon

A.S
Publié le 9 décembre 2022 à 17h51
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Trois individus cagoulés et gantés ont attaqué lundi le commerce L'Andouillerie, à Gavray, près de Granville.
Les malfrats sont repartis avec plus de 1700 euros d'andouille, de jambon et de lots de raclette.
Ils étaient toujours recherchés ce vendredi, tout comme la nourriture.

À l'évocation d'une attaque à la voiture-bélier, on imagine souvent que les faits se sont déroulés dans une boutique de luxe ou un distributeur de billets. Mais lundi 5 décembre, ce n'est pas un de ces lieux qui a été ciblé, mais L'Andouillerie de Gavray-sur-Sienne en Normandie.

La télésurveillance a appelé les gérants vers 23h45, ce soir-là, les avertissant que l'alarme s'était déclenchée et que "ça bougeait dans la boutique". "Nous avons attendu que les forces de l'ordre arrivent sur place pour pouvoir nous-mêmes venir constater l'étendu des dégâts. Les malfaiteurs, cagoulés et gantés, ont défoncé la devanture du magasin avec voiture volée. Leur Alpha était presque toute entière dans la boutique, c'était horrible", explique ce vendredi à TF1info Anne Lavalley, gérante du magasin. 

"Une fois à l'intérieur, les trois cambrioleurs ont dérobé des produits dans la boutique mais aussi dans des distributeurs collés au magasin. C'est sûr, ils connaissaient très bien les lieux car ils ont directement été vers ce qu'ils cherchaient. Ce qui les intéressait, c'était l'andouille et le jambon. Ils n'ont pris que ça, et quelques lots de raclettes. Les terrines et soupes de poisson, ça n'était pas de leur goût apparemment. Ils ont aussi pris le fond de caisse, dans lequel il y avait 150 euros. Puis, ils sont repartis avec leur voiture", poursuit-elle. 

"Pourquoi tant de casse pour si peu ?"

Ce cambriolage, filmé dans son intégralité pendant une dizaine de minutes par les caméras de vidéosurveillance, en a étonné plus d'un dans le coin. "Même un gendarme nous a dit : 'Pourquoi tant de casse, de façon aussi brutale, pour si peu ? On ne comprend pas'", nous rapporte Anne Lavalley. 

Le montant du préjudice, en bien et en numéraire, a été estimé à 1700 euros. "Après, il y a toute la casse et les pertes. Car même si nous avons rouvert dès mardi, nombre de nos clients ont crû que nous étions fermés après ce cambriolage. En période de fête, c'est considérable", insiste la gérante qui tient à rappeler que son magasin est bien ouvert.

Lire aussi

Une enquête a été ouverte par le parquet de Coutances. La voiture utilisée par les malfaiteurs a été retrouvée incendiée sur la commune de Brécé, à une centaine de kilomètres des lieux du délit. Les malfrats, eux, étaient toujours en fuite ce vendredi. 

Pas de trace non plus de la charcuterie, quatre jours après les faits. "On peut imaginer que c'est pour de la revente, mais revendre de la charcuterie sur des sites entre particuliers, ça n'est pas très discret. Est-ce un réseau ? Une commande ? Je ne sais pas. Mais, compte tenu des quantités volées, je n'ose imaginer que ce soit pour une consommation personnelle, même si je sais qu'il existe de vrais amateurs de charcuterie ou qu'il y a en ce moment des personnes dans le besoin. On parle quand même de plusieurs gros jambons entiers, d'une trentaine d'andouilles et de plusieurs lots de raclette", souligne la gérante. 

Les investigations, confiées à la brigade de recherche de Coutances, se poursuivent. 


A.S

Tout
TF1 Info