Le corps sans vie d'une femme âgée de 29 ans a été retrouvé lundi 1er janvier le matin sur un chemin rural de Bourail.
Le mari de la victime, soupçonné d'être à l'origine du décès de son épouse, est depuis activement recherché.
Le parquet de Nouméa a ouvert une enquête.

Macabre découverte dans le centre de la Nouvelle-Calédonie quelques heures après le passage à la nouvelle année. Le corps sans vie d'une mère de famille âgée de 29 ans a été retrouvé le 1er janvier à l'aube sur un chemin rural de Bourail, au nord de Nouméa. 

Soupçonné d'être à l'origine du décès de sa compagne, son conjoint est depuis activement recherché. 

Dispute et contexte d'alcoolisation

D'après un témoin, une dispute aurait éclaté entre la victime et son compagnon, dans un contexte d'alcoolisation importante. Des coups auraient été échangés et, selon ce même témoin, cité par le procureur de la République de Nouméa Yves Dupas, le couple serait resté dormir sur place. 

L'homme, réveillé au milieu de la nuit, n'aurait pas réussi à réveiller sa compagne, a précisé le procureur dans un communiqué cité par l'AFP. Il se serait rendu chez un membre de sa famille à qui il aurait confié la situation avant de retourner sur les lieux et d'appeler les pompiers, puis de disparaître.

À leur arrivée, les pompiers ont constaté le décès de la jeune femme qui portait des traces de coups, notamment au visage. Elle était mère de trois enfants. Une enquête pour homicide volontaire par conjoint a été ouverte et un important dispositif de recherche déployé pour tenter de retrouver l'auteur présumé.

En moyenne, un féminicide survient tous les trois jours en France. En 2022, 118 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint. Au total, 244.300 victimes de violences conjugales, en grande majorité des femmes, ont été recensées par les forces de l'ordre, une hausse de 15% par rapport à 2021, interprétée par les associations comme le signe d'une meilleure prise en compte de leur parole.


A.S

Tout
TF1 Info