Nouvelles suspicions de piqûres lors de festivals dans le Val-de-Marne et à Nice

Publié le 11 septembre 2022 à 10h42

Source : JT 20h Semaine

Des cas de piqûres sauvages ont été signalés lors de festivals dans le Val-de-Marne et à Nice.
Des interpellations ont eu lieu grâce aux témoignages des victimes.

Nouvelles suspicions de piqûres sauvages ce samedi en France. Après un festival dans les Yvelines la semaine passée, c'est lors d'un très grand festival de food-trucks dans le Val-de-Marne et lors d'un concert en marge du festival Crossover à Nice que plusieurs cas de piqûres auraient été remarqués.

Depuis plusieurs mois, des cas de piqûres inopinés sont régulièrement recensés lors de regroupements dans des concerts, boîtes de nuits ou festivals en France. Le type de personne visé et le contenu de ces piqûres varient selon les événements.

Plusieurs interpellations par la police

Ce samedi se déroulait dans le Val-de-Marne le Saint-Maur Food Trucks festival, l'un des plus grand rassemblement français de food-trucks. Selon l'édition locale du journal Le Parisien, c'est lors d'un concert que plusieurs jeunes femmes et hommes auraient été touchés par des piqûres sauvages. Ils se sont signalés auprès des policiers locaux. 

Un homme de 51 ans a par la suite été interpellé grâce à la description précise de l'une des victimes. Selon une source policière, les victimes, toutes mineures, ont été prises en charge par la Protection civile du Festival et ont porté plainte. Une des personnes a été prise d'un malaise au commissariat et a été transporté à l'hôpital.

À Nice, ce sont quatre personnes qui auraient été victimes de piqures lors d'un concert au Théâtre de Verdure, en marge du festival Crossover. Selon BFM Nice, il s'agit de trois filles et un garçon, de 17 à 19 ans. Un individu a par la suite été interpellé grâce au signalement des victimes. Il est à cette heure encore en garde à vue ce dimanche.

À Nice, des analyses toxicologiques sont en cours pour confirmer la nature des piqûres. L'une des quatre victimes a souhaité porter plainte.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info