Octogénaire décédée de malnutrition : son fils condamné à 7 ans de prison, du sursis pour son médecin

Publié le 1 décembre 2022 à 13h42
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Le fils d'une femme âgée de 85 ans et décédé en mai 2017 de malnutrition a été condamné mercredi à sept ans d'emprisonnement ferme.
Le médecin de l'octogénaire a lui été puni de trois ans de prison avec sursis.
La fille de la victime a été relaxée.

Ce sont des ambulanciers qui avaient découvert la victime, encore en vie, mais dans un état inimaginable. Ces derniers avaient été appelés par le fils de celle-ci pour la transporter, au printemps 2017, d'un appartement à un autre dans un immeuble de Mulhouse en raison d'un déménagement. Mais en arrivant sur place, le spectacle sous leurs yeux les a laissés sans voix. 

Dans l'appartement, une odeur insoutenable, des draps souillés par les excréments et les urines et une femme d'une maigreur terrifiante et dont les ongles mesuraient près de 10 cm. Cette octogénaire avait été immédiatement conduite à l'hôpital de Mulhouse pour y être soignée. Malgré les soins prodigués, celle-ci n'a pas survécu. Elle y est décédée en mai 2017. 

De lundi à mercredi, le fils et la fille de la victime ainsi que le médecin de famille ont comparu pour "délaissement", "non-dénonciation de mauvais traitements" et "non-assistance à personne en danger". La cour d'assises du Haut-Rhin a condamné le médecin à trois ans de prison avec sursis, le fils de la victime à sept ans d'emprisonnement tandis que la fille de celle-ci a été relaxée.

Lire aussi

"J'aurais dû porter secours"

Selon France Bleu qui a assisté à l'audience, le fils de la victime a reconnu face aux magistrats, qu'il n'avait pas pris la mesure de la situation et qu'il ne s'était "pas rendu compte de l'état de délabrement de sa mère". "J'aurais dû porter secours à cette dame qui était dans un état déplorable" a pour sa part reconnu le médecin qui n'a fait aucun examen médical à l'octogénaire entre 2014 et 2017.

Entendus par la cour d'assises, les ambulanciers ne se sont eux pas remis de cet épisode. "Quand on est arrivé dans la pièce, il y avait des mouches partout. Ça sentait la mort", a rapporté une ambulancière à l'audience, selon les propos cités par nos confrères. La victime ne pesait alors plus qu'une quarantaine de kilos... Selon France Bleu, le fils de la victime devrait bénéficier d'un aménagement de peine, après deux ans passés en détention. 


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info