Des joueurs de l'Olympique de Marseille ont été pris pour cible dimanche soir à la sortie de leur centre d'entraînement.
Deux véhicules ont été touchés par des tirs.
Une enquête pour "tentatives d'homicides volontaires" a été ouverte.

Une grosse frayeur. Une enquête pour "tentatives d'homicides volontaires" a été ouverte après que les véhicules de trois joueurs de l'Olympique de Marseille ont été la cible de tirs dans la nuit de dimanche à lundi, a appris l'AFP auprès du parquet de Marseille.

Les joueurs "choqués"

Selon des sources proches de l'enquête, les faits se sont produits au sortir du centre d'entrainement de la Commanderie, dans l'est de la ville, peu après 3h du matin. L'équipe venait de rentrer à Marseille après son dernier match de la saison de Ligue 1, à la suite d'une victoire au Havre (2-1) qui laisse le club au pied des places européennes. Alors que les véhicules de trois joueurs s'étaient engagés sur une route après être sortis par l'arrière du centre, ils ont été la cible d'un ou plusieurs tireurs qui se trouvaient dans une voiture, selon une de ces sources, confirmée par le parquet.

Deux des véhicules ont été touchés, l'un par un impact et l'autre par deux, sans que les joueurs soient blessés. Les hommes de Jean-Louis Gasset ont réussi à prendre la fuite au volant de leurs voitures. Le ou les assaillants n'ont pas été retrouvés. Selon une autre de ces sources, les deux joueurs dont les véhicules ont été touchés sont les internationaux camerounais Jean Onana et Faris Moumbagna.

Une source proche de l'Olympique de Marseille a évoqué auprès de l'AFP une tentative de "car-jacking" (vol de véhicule à main armée), indiquant que les joueurs, "choqués", avaient "entrepris les démarches judiciaires" nécessaires, le club étant "à leur côté pour les accompagner".


I.N avec AFP

Tout
TF1 Info