OM-Feyenoord : 20 interpellations sur le Vieux-Port mercredi soir à la veille de la demi-finale retour

Publié le 5 mai 2022 à 14h40, mis à jour le 5 mai 2022 à 18h24
OM-Feyenoord : 20 interpellations sur le Vieux-Port mercredi soir à la veille de la demi-finale retour
Source : TF1

Des incidents ont éclaté mercredi dans la cité phocéenne, un jour avant la demi-finale retour "Europa Conférence League".
Vingt personnes, notamment des supporters, ont été interpellées.
Une surveillance particulière est mise en place ce jeudi, jour de la rencontre.

Les incidents ont débuté à 16 heures sur le Vieux-Port mercredi, à la veille de la rencontre OM-Feyenoord. Au milieu de l'après-midi, de petits groupes de supporters de Feyenoord ont commencé par allumer des fumigènes. 

Un peu plus tard, en début de soirée, une bagarre a éclaté entre plusieurs personnes sur Notre-Dame du Mont. Appelés par des témoins, les policiers ont découvert à leur arrivée un fan de l'équipe hollandais allongé au sol avec une grave blessure à la tête. La victime, très alcoolisée, a été prise en charge par les marins-pompiers sans pronostic vital engagé.

Retour au calme vers 2 heures du matin

Vers 20 heures, trois supporters de l'OM sont interpellés pour participation à un attroupement armé et détention d'engins pyrotechniques. À 22 heures, des supporters hollandais sont contrôlés et interpellés parce qu'ils avaient sur eux des couteaux. 

À 00h45, les forces de l'ordre ont lancé plusieurs grenades lacrymogènes sur le Vieux-Port avant d'interpeller deux meneurs de Feyenoord.  Le retour au calme s'est fait vers 2 heures du matin. 

Le parquet étudie les suites judiciaires à donner

Au total, 20 personnes, dont 5 de ressortissants hollandais, ont été placées en garde à vue dans la soirée et la nuit du 04 au 05 mai 2022 suites aux incidents ayant émaillé l’avant match OM-Feyenoord à Marseille.

Ces interpellations sont intervenues pour des faits présumés relevant des qualifications suivantes : "port d’arme blanche de catégorie D, détention de stupéfiants, violences sur personne dépositaire de l’autorité publique avec ITT inférieure à 8 jours en état d’ivresse, violences volontaires avec arme sans ITT, violence en réunion ayant entrainé une ITT inférieure à 8 jours, violences volontaires, violences avec arme en réunion, participation sans arme à un attroupement après sommation de se disperser, participation à un attroupement armé, détention de produit explosif."

Le parquet de Marseille étudie les suites judiciaires à donner.

Suite à ces nombreux incidents mêlant provocations entre groupes de supporters, bagarre dans des bars, affrontements et autres mouvements de foule, la surveillance devrait être renforcée ce jeudi à Marseille. 


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info