Paris : deux femmes tuées dans un appartement, un suspect couvert de sang arrêté

La rédaction de LCI
Publié le 1 octobre 2020 à 10h12, mis à jour le 1 octobre 2020 à 13h43
Paris : deux femmes tuées dans un appartement, un suspect couvert de sang arrêté

DOUBLE HOMICIDE - Un homme soupçonné d'avoir tué deux femmes dans un appartement du 20e arrondissement de Paris a été interpellé mercredi soir, indiquent des sources proches du dossier à LCI. Il a ensuite a été transféré dans la nuit à l'infirmerie psychiatrique de la préfecture de police.

C'est une scène d'horreur qu'ont découverte les policiers parisiens, ce mercredi soir, dans un appartement du 20e arrondissement de Paris. Une scène si violente qu'elle en a choqué ces professionnels. Un homme d'une trentaine d'années est soupçonné d'avoir tué deux femmes : il s'agirait de sa mère et de sa tante selon les premiers éléments de l'enquête. 

Il a été interpellé et placé en garde à vue, avant d'être transféré dans la nuit à l'infirmerie psychiatrique de la préfecture de police. 

Entièrement nu et recouvert de sang

Il est peu avant 20 heures lorsque les policiers interviennent dans un immeuble de la rue Bisson, dans le quartier de Belleville, à l'est de Paris, un voisin ayant alerté les secours en fin de journée "après avoir entendu une dispute". Après avoir entendu des gémissements à travers la porte d'un appartement, ils demandent l'ouverture de la porte. Brusquement, en poussant des cris, un homme d’une trentaine d’années, crâne rasé et barbu, sort entièrement nu et recouvert de sang, puis parvient à refermer la porte. Toujours à travers cette dernière, les policiers l'entendent prier et décident d'entrer. 

L'homme qui manipulait la gazinière est alors maîtrisé par un coup de pistolet à impulsion électrique. Dans le salon, les policiers découvrent les deux victimes. La première, inconsciente, présente des plaies sur le visage et le cou, indique une source proche du dossier à LCI. Les policiers tentent un message cardiaque, en vain. La seconde victime, elle aussi inconsciente, est dénudée. Elle présente une blessure importante à la tête. 

Selon les premiers éléments de l'enquête, le drame pourrait être lié à un différend familial et l'auteur présumé est connu pour des antécédents psychiatriques. L'enquête pour "homicides volontaires" a été confiée au 2e district de la police judiciaire parisienne (2e DPJ).


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info