Paris : garde à vue pour deux hommes après une agression antisémite

Maxence GEVIN
Publié le 28 août 2020 à 17h12
Les auteurs présumés de l'agression antisémite, début août à Paris, ont été interpellés

Les auteurs présumés de l'agression antisémite, début août à Paris, ont été interpellés

Source : Sameer Al-DOUMY / AFP

L'essentiel

JUSTICE - Le parquet de Paris a annoncé ce jeudi l'interpellation de deux hommes. Ils sont suspectés d'avoir agressé un homme juif début août. Une montre de luxe avait été dérobée à cette occasion.

Deux hommes, auteurs présumés de l'agression antisémite d'un homme à Paris, le 6 août dernier, ont été interpellés. Ils s'en étaient pris verbalement et physiquement à un homme de confession juive et lui avaient dérobé sa montre d'une valeur de 10.000 euros. Ils ont été placés en garde à vue ce jeudi. 

Durant l'enquête, la victime prénommée David a rapporté des insultes sur sa religion. "Sale juif, sale race", lui auraient notamment proféré les agresseurs, avant de le rouer de coups. Une source policière précise : "il dit s'être fait étrangler à plusieurs reprises puis a été poussé dans les escaliers et a perdu connaissance". La victime avait été suivie jusqu'à l'immeuble de ses parents dans l'est de Paris, où il était venu chercher sa fille. Au moment des faits, il portait une kippa. Après l'avoir retrouvé, son père avait immédiatement porté plainte. Le parquet de Paris avait ouvert une enquête pour vol avec violences commis en réunion et en raison de l'appartenance de la victime à une religion, confiée à la sûreté territoriale. 

"Une violente et odieuse agression"

Cette affaire avait défrayé la chronique et provoqué la réaction de plusieurs personnalités politiques. La maire de la capitale, Anne Hidalgo, avait fait part de son "soutien à David et à sa famille, victime d’une violente et odieuse agression antisémite",  ajoutant que "ces actes et ces propos [n'avaient] pas leur place à Paris". La présidente de région lui avait emboîté le pas. "Une nouvelle fois, l’antisémitisme s’exprime violemment dans les rues de la capitale: un homme de 29 ans en a été durement victime dans le XIXe. Ses agresseurs filmés par vidéo protection, je souhaite qu’ils soient rapidement retrouvés et sévèrement punis !" avait réagi Valérie Pécresse. 


Tout
TF1 Info