Paris : le photographe René Robert décède en pleine rue devant des passants indifférents

Julien Moreau
Publié le 26 janvier 2022 à 14h33, mis à jour le 26 janvier 2022 à 15h17
Une ambulance du Samu de Paris en intervention dans les rues de la capitale.

Une ambulance du Samu de Paris en intervention dans les rues de la capitale.

Source : Martin BUREAU / AFP

René Robert, un photographe de 84 ans, est décédé dans la nuit de mercredi 19 au jeudi 20 janvier.
Il est resté au sol durant plus de 9 heures sans qu’aucun passant ne lui vienne en aide.
C’est un sans domicile fixe qui a alerté le Samu à 6h30 du matin.

Mort dans l'indifférence de la ville. Le photographe René Robert, 84 ans, connu pour ses clichés de danseurs de flamenco, est décédé dans la nuit du mercredi 19 au jeudi 20 janvier. C’est Michel Mompontet, journaliste à Franceinfo et ami de l'artiste, qui a annoncé la triste nouvelle au grand public sur son compte Twitter : "Dans la nuit du 19, en plein centre de Paris, le grand photographe René Robert est tombé, victime d’un malaise. […] En hypothermie, il n’a pas pu être ramené à la vie."

Lorsqu’il sort de chez lui pour sa balade hebdomadaire après le dîner, René Robert part se promener vers République, rue de Turbigo. Un quartier connu pour l’agitation qu’il peut y avoir à toute heure de la journée. "Il aime ça, l’air froid, les passants, dévisager les gens et puis se fondre dans la nuit. C’est sa petite habitude", raconte Michel Mompontet dans une chronique en hommage à son ami.

Hypothermie extrême

Tout à coup, poursuit le journaliste, René Robert s'effondre, sans la force de se relever. "Un homme qui tombe, normalement ça se remarque. Sur le trottoir, son corps replié, les passants sont passés et ils l’ont évité sans jamais se pencher sur lui." Quand le Samu arrive sur les lieux, alerté par un sans domicile fixe, il est 6h30 du matin. Le photographe sera resté plus de 9h dans le froid, seul, malgré le passage de nombreux passants. 

Les secours amènent alors l'octogénaire à l’hôpital Cochin, dans le 14e arrondissement, en hypothermie extrême. Il ne pourra malheureusement pas être réanimé. La raison de sa chute, elle, est toujours indéterminée.

Un homme qui tombe, normalement ça se remarque

Michel Mompontet

René Robert, né en Suisse, était arrivé en France à la fin des années 50. Dès les premiers instants passés à Paris, il était devenu éperdument amoureux du flamenco. L’artiste aimait d'ailleurs résumer son talent de la manière suivante : "J’étais là au bon moment."

Pour conclure son hommage, Michel Mompontet a également tenu à pointer l’inhumanité entourant selon lui le décès de son ami. Sans donner de leçon cependant. "Est-ce que je suis sûr à 100% que si j’avais été confronté à cette scène je me serais arrêté ?", s'interroge-t-il. "Nous sommes pressés, nous avons peur, nous avons nos vies et puis nous détournons le regard. Et ce que dit cette tragique fin de vie est une chose totalement hideuse sur notre comportement et sur notre solidarité vis-à-vis du prochain."


Julien Moreau

Tout
TF1 Info