Paris : marche blanche ce mercredi en mémoire de Noëla, une collégienne de 11 ans qui s'est suicidée

La rédaction de LCI
Publié le 19 janvier 2022 à 6h50, mis à jour le 19 janvier 2022 à 10h33
Paris : marche blanche ce mercredi en mémoire de Noëla, une collégienne de 11 ans qui s'est suicidée

Source : google

TÉMOIGNAGE - Noëla, 11 ans, s’est pendue jeudi 13 janvier après être rentrée du collège Henri-Matisse (Paris XXe) où elle était scolarisée. Les parents de la victime mettent en cause l'établissement.

Noëla, une collégienne de 11 ans, s'est suicidée ce jeudi après être rentrée du collège Henri-Matisse (Paris XXe) où elle était scolarisée en 6e. C'est sa petite sœur qui l'a retrouvé pendue au domicile familial à Paris. Les secours, rapidement appelés sur place, n’ont rien pu faire. Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris en "recherche de causes de la mort".  

Mercredi 19 janvier, six jours après le drame, une marche blanche en hommage à la collégienne est organisée à Paris. Elle partira de la rue Vitruve à 11 heures - 11h30. Les organisateurs indiquent qu'ils se rendront ensuite place de la République. "Soyez nombreux, car Noëla a besoin de Justice, disons non au harcèlement et à l'injustice", écrivent-ils sur les réseaux sociaux. 

La famille veut porter plainte contre l'établissement

Selon la famille de Noëla, l'adolescente a fait l'objet de "harcèlement", non pas de la part de ses camarades, mais de certains personnels de l'établissement. Ainsi, selon la maman de la collégienne, le principal du collège aurait appelé la famille de Noëla lundi 10 janvier 2022 en indiquant qu’un incident s'était déroulé en marge d’un cours. "La professeure d’histoire-géographie accuse ma fille de lui avoir dit : 'Je suis schizophrène, si je te tue, il ne se passera rien", détaille la mère endeuillée au Parisien qui a révélé cette affaire lundi. "Mais Noëla m’a juré qu’elle n’avait rien fait", explique sa maman.

Jeudi 13 janvier, peu avant le drame, l'adolescente était convoquée dans le bureau du principal du collège avec sa mère. Cette dernière affirme que le supérieur aurait alors fait état de "toutes les bêtises de Noëla" avant de donner à sa maman une lettre, convoquant la collégienne à un conseil de discipline le 24 janvier. 

Depuis, une cellule psychologique a été mise en place au sein du collège qui accueille 554 élèves dont 140 élèves en classe de 6e. La famille de Noëla, elle, compte porter plainte contre l'établissement.  Plusieurs sources proches du dossier ont appelé dès la médiatisation des faits à la "prudence", notamment sur les raisons qui auraient poussé Noëla à mettre fin à ses jours. Les enquêteurs du commissariat du 20e arrondissement sont chargés des investigations. 


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info