Paris : près de 5000 fichiers pédopornographiques découverts dans le disque dur d'un médecin

A.S
Publié le 3 octobre 2022 à 18h48
JT Perso

Source : JT 20h WE

Un addictologue a été interpellé et placé en garde à vue la semaine dernière.
Dans le disque dur de ce spécialiste travaillant dans un hôpital parisien, les enquêteurs ont découvert des milliers de vidéos pédopornographiques.
Il sera jugé en février prochain.

Il avait effacé tous ses fichiers, mais, guidé par ses pulsions, a souhaité les récupérer au milieu de l'été. Un médecin addictologue a été interpellé, la semaine dernière, pour détention d'images pédopornographiques. L'affaire remonte à août dernier. L'homme âgé de 69 ans se présente alors dans un magasin d'informatique de la rue Montgallet, dans le XIIe arrondissement de Paris, pour demander à un spécialiste de faire ressurgir de son disque dur des éléments qu'il avait supprimés. Une mission réalisée par le professionnel une fois le client parti. 

Mais lors de l'opération, le gérant du magasin retrouve dans le matériel de stockage des milliers de vidéos à caractère pédopornographique. Horrifié par cette découverte, il appelle immédiatement la police. Grâce à leurs investigations, les enquêteurs de la brigade de protection des mineurs (BPM) parviennent à mettre un nom sur le suspect qui s'était présenté sous une fausse identité dans le magasin, détaille Le Parisien.

Un suspect interpellé à son domicile des Hauts-de-Seine la semaine dernière. "Cet individu a été déféré à l’issue de sa garde-à-vue le 22 septembre en vue d’une convocation par procès-verbal pour détention d’images pédopornographiques, et placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de contact avec des mineurs et obligation de soins", précise à TF1info le parquet de Nanterre. 

Le suspect a reconnu les faits

Le médecin addictologue a reconnu les faits pendant sa garde à vue. Marié et père de famille, il a expliqué aux enquêteurs avoir effacé les fichiers pédopornographiques par "dégoût de lui-même" selon Le Parisien, avant d'être rattrapé par son addiction. Dans le disque dur de son ordinateur, les policiers ont retrouvé "plus de 4700 fichiers, majoritairement effacés, mettant en scène des enfants", détaillent nos confrères.

"Le mis en cause sera jugé lors de l'audience du 20 février 2023 à 13h30 de la 20ᵉ chambre correctionnelle du tribunal judiciaire de Nanterre", indique le parquet de Nanterre.


A.S

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info