Tentatives d'incendies sur plusieurs églises à Paris : un suspect arrêté et placé en psychiatrie

par La rédaction de TF1info
Publié le 26 janvier 2023 à 8h04, mis à jour le 27 janvier 2023 à 8h45

Source : TF1 Info

L'église Saint-Laurent, située dans le Xe arrondissement de Paris, a été visé par une tentative d'incendie, dans la nuit du mardi 24 au mercredi 25 janvier.
Depuis le 17 janvier, c'est le troisième lieu de culte chrétien à être pris pour cible.
Un suspect a finalement été arrêté et placé en psychiatrie.

Un homme de 47 ans a été interpellé, mercredi en début d'après-midi, annonce, jeudi 26 janvier, à TF1info le parquet de Paris. Soupçonné d'avoir commis un incendie devant l'église Saint Laurent et placé en garde à vue du chef de "dégradation par moyen dangereux à raison de la religion", ce suspect "aurait dit être Ukrainien", sans que le parquet ait confirmé sa nationalité. Il a été finalement admis à l'infirmerie psychiatrique de la préfecture de police de Paris jeudi.

Des lieux de culte pris pour cible depuis le 17 janvier

Son arrestation fait suite au signalement d'une tentative d'incendie dans le Xe arrondissement de Paris, dans la nuit du mardi 24 au mercredi 25 janvier. "Le portail de l'église Saint-Laurent est très endommagé", avait annoncé sur Twitter Karen Taieb, adjointe en charge du patrimoine à la maire de Paris, à propos de l'édifice religieux, situé boulevard Magenta à côté de la gare de l'Est et en travaux depuis plus d'un an. 

Il s'agissait du troisième lieu de culte à être pris pour cible depuis le 17 janvier. À deux reprises, les 17 et 22 janvier, l'église Notre-Dame-de-Fatima, située dans le XIXe arrondissement de la capitale, a vu sa porte d'entrée être aspergée d'un liquide inflammable et incendiée. Une mésaventure qu'a connue aussi l'église Saint-Martin-des-Champs, dans le Xe arrondissement, une fois dans la nuit du 17 au 18 janvier. Le feu a été allumé avec des morceaux de bois devant la porte principale et s'est propagé à l'intérieur du bâtiment. Dans chaque cas, les flammes ont été vite éteintes, ne faisant aucun blessé. 

"C'est quoi ? Qu'est-ce qui se passe ? Pourquoi ? On ne comprend, c'est très étrange", a témoigné un sacristain, dans le reportage de LCI en tête de cet article. "C'est du vandalisme gratuit." "Très choquée et solidaire des curés et des paroissiennes et paroissiens des églises Saint-Martin des Champs et Saint-Laurent dont les portes ont été incendiées volontairement", a réagi, pour sa part, Alexandra Cordebard, la maire du Xe arrondissement, où ont été constatés deux des quatre départs de feux.

Le parquet de Paris avait ouvert, lundi 23 janvier, une enquête sur ces tentatives d'incendies visant Notre-Dame-de-Fatima et Saint-Martin-des-Champs. Elle a été confiée au 2e district de police judiciaire, qui s'est aussi saisi de ce troisième incendie. Dans un communiqué, mardi 24 janvier, la maire de Paris, Anne Hidalgo, avait dénoncé "avec la plus grande fermeté (ces) actes de vandalisme", évoquant "des départs de feux volontaires". Elle avait annoncé que la ville se constituait partie civile. 

En réaction à ces incendies à répétition, la sécurité autour des édifices en question avait été renforcée. "Les sécurisations par rondes et patrouilles qui s'exercent habituellement auprès des lieux de culte sont renforcées sur les arrondissements visés et à proximité des sites emblématiques", a fait savoir à TF1info la préfecture de police.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info