Assemblée nationale : un homme meurt après un accident de travail

La rédaction de TF1info
Publié le 14 juillet 2022 à 16h40
Assemblée nationale : un homme meurt après un accident de travail

Source : AFP

Un homme âgé de 49 ans est décédé mardi 12 juillet des suites de ses blessures.
Trois jours plus tôt, la victime qui travaillait pour une entreprise de nettoyage a eu un accident dans le parking de l'Assemblée nationale.
Les députés lui ont rendu hommage mercredi.

C’est Alexis Corbière qui, mercredi en début de séance, a rendu hommage à la victime.  Le député LFI/NUPES a parlé de cet homme qui travaillait pour l'Assemblée nationale via une entreprise de sous-traitance et qui est décédé des suites de ses blessures mardi après un accident de travail dans le parking de l'institution française.

"Hier, un homme qui travaillait à l'Assemblée nationale est mort à l'occasion d'un accident de travail qui s'est produit le 9 et le décès a été prononcé hier. Le CHSCT a été saisi par l'Assemblée nationale sur cette question. Bien sûr, une enquête est en cours", a déclaré sur un ton solennel Alexis Corbière depuis le perchoir. 

Une minute de silence

“Je voudrais que cette mort terrible ne soit pas banalisée. Je crois qu'à cette occasion, nous avons une pensée pour l'homme qui avait je crois 49 ans, ses enfants, sa famille, ses proches, ses collègues de travail", a poursuivi le député LFI/Nupes avant de rendre hommage "à tous ceux qui travaillent ici à l'Assemblée nationale. Qu'ils soient huissiers, ouvriers, techniciens".  

Alexis Corbière a aussi rappelé que "chaque année, 733 personnes meurent au travail", selon les chiffres de 2019 qu'il a cités.

Selon les constatations, la lessiveuse utilisée par cet homme se serait retournée sur lui dans un des parkings de l'Assemblée nationale. 

“Quand une femme ou un homme meurt au travail, ça n’est pas quelque chose d’acceptable et peut-être nous pourrions, quelques secondes au moins avoir un recueillement pour cet homme qui est mort à 150 mètres de l'hémicycle", a conclu l’élu de Seine-Saint-Denis. À ces mots, tous les députés se sont levés pour une minute de silence. 


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info