Paris : une enseignante menacée pour avoir demandé à une élève d'enlever son voile

A.S
Publié le 21 septembre 2022 à 12h41, mis à jour le 21 septembre 2022 à 12h48
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Un homme accusé d'avoir menacé une enseignante a été interpellé vendredi à Paris.
La professeure avait demandé à sa sœur lycéenne d'enlever son voile lors d'une sortie scolaire.
Déféré dimanche, l'homme a été convoqué à une audience ultérieure pour être jugé.

L'après-midi qui devait être consacrée à la culture s'est transformée en calvaire pour cette enseignante. Vendredi dernier, des élèves du lycée Simone-Weil situé rue de Poitou, dans le IIIe arrondissement de Paris, doivent se rendre à la bibliothèque historique de la ville de Paris, située rue Pavée, non loin de là. 

Alors que les lycéens sont en route, l'une des deux enseignantes qui les accompagnent réalise qu'une élève a mis son voile à la sortie du lycée. "Elle lui a demandé de le retirer en lui précisant que le port n'est pas autorisé dans le règlement intérieur du lycée, et notamment lors des sorties scolaires", détaille une source proche de l'enquête à Actu17, qui a révélé cette affaire.  

La jeune fille n'aurait pas voulu s'exécuter et aurait alors appelé chez elle. Son frère aîné demande alors à parler à la professeure, avant de la menacer et de l'insulter. "Je vais venir te défoncer, tu vas voir ce qu'il va t'arriver, j'arrive", aurait-il notamment dit.

Lire aussi

De nouvelles menaces

Alertée, une patrouille de police se rend immédiatement aux abords de la bibliothèque historique où elle a repéré le suspect. Le jeune homme, âgé de 22 ans, est interpellé et placé en garde à vue. Selon Actu17, il aurait lancé à cette occasion aux fonctionnaires :  "Si quelqu'un touche ou demande à ma sœur d'enlever son voile dans la rue, je le tue"

"L'intéressé a été déféré dimanche et est convoqué à une audience ultérieure, en fin d'année. Il sera jugé pour des faits d'outrage à personne chargée d'une mission de service public et menaces sur une telle personne. Il a été placé sous contrôle judiciaire" indique ce mercredi le parquet de Paris à TF1info. 

La loi est stricte sur le sujet

La circulaire du 18 mai 2004 encadrant le port de signes ou de tenues manifestant une appartenance religieuse dans les écoles, collèges et lycées publics, est très clair sur le sujet. "Dans les écoles, les collèges et les lycées publics, le port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit. Les signes et tenues qui sont interdits sont ceux dont le port conduit à se faire immédiatement reconnaître par son appartenance religieuse tels que le voile islamique, quel que soit le nom qu'on lui donne, la kippa ou une croix de dimension manifestement excessive."

Cette loi s'applique "à l'intérieur des écoles et des établissements et plus généralement à toutes les activités placées sous la responsabilité des établissements ou des enseignants y compris celles qui se déroulent en dehors de l'enceinte de l'établissement (sortie scolaire, cours d'éducation physique et sportive...)."


A.S

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info