Pas-de-Calais : une mère de famille recherchée depuis le 29 septembre

Publié le 4 octobre 2023 à 17h59, mis à jour le 4 octobre 2023 à 18h53

Source : Sujet TF1 Info

Aurélie Avez, mère de famille âgée de 38 ans, a disparu vendredi 29 septembre de Longuenesse (Pas-de-Calais).
Elle devait récupérer ses deux filles le samedi et fêter son anniversaire le dimanche 1er octobre.
Le parquet a ouvert une enquête.

Il est épuisé mais garde espoir. Depuis le 29 septembre, David Avez, 51 ans, recherche, avec ses deux autres sœurs, Aurélie. Sa cadette, âgée de 38 ans et qui est domiciliée à Longuenesse dans le Pas-de-Calais, n'a plus donné signe de vie depuis le vendredi 29 septembre. 

"Ma sœur travaille dans l'immobilier. Je l'ai vue ce jour-là avant qu'elle ne parte faire une visite avec des clients. Tout allait bien, elle était normale, souriante", nous confie David Avez ce mercredi. Selon lui, la trentenaire a honoré cette visite qui se déroulait à Arques, commune à moins de 5 kilomètres de Longuenesse, avant d'être en week-end pour deux jours. 

"Aurélie est divorcée depuis un moment déjà et a une garde partagée avec son ex-conjoint. Elle devait récupérer ses deux filles âgées de 11 et 14 ans le samedi. Mais quand son ex-mari s'est présenté à son domicile avec les enfants, elle n'était pas là", poursuit David Avez. Sa voiture, une Austin mini de couleur gris sable et immatriculée ED095YX avait, elle aussi, disparu. 

undefinedundefinedTF1info

Une enquête ouverte

Alerté de ces faits, le parquet de Saint-Omer a ouvert une enquête pour "disparition inquiétante". Le commissariat de police de Saint-Omer est chargé des investigations. Malgré ces moyens, la famille n'a toujours aucune nouvelle. "Ma sœur devait fêter ses 39 ans le dimanche 1er octobre. Elle avait déjà fait les courses pour la réception chez elle", commente le frère de la victime. 

Son téléphone est éteint depuis vendredi soir, vers 21 heures environ. "D'habitude, on s'envoie toujours des messages dans la famille, mais là, rien", poursuit David Avez. Ce dernier nous précise qu'Aurélie aurait dit à une amie le vendredi soir qu'elle partait pour Dunkerque.

Recherches vaines

Familles et amis ont lancé dès la disparition des appels à témoins sur les réseaux sociaux et dans différentes communes. Des recherches et des battues ont été organisées depuis, en vain. 

"Nous avons reçu une centaine de coups de fil. Nous essayons de tout vérifier, de nous rendre dans tous les endroits où Aurélie aurait été vue. Ce matin encore, nous sommes allés sur la commune de Lynck. Un pêcheur est sûr d'y avoir vu ma sœur, dans sa voiture, vendredi ou samedi. Mais, nous n'y avons rien trouvé", déplore l'aîné d'Aurélie. 

"Un message pour annuler la fête"

Joint par TF1info ce mercredi, Mehdi Benbouzid, procureur de la République de Saint-Omer, nous confirme qu'une enquête a été ouverte par son parquet samedi. "Je crains que cette femme ne mette ou n'ait mis fin à ses jours. Il n'y a absolument rien comme élément relatif à un éventuel enlèvement ou à un fait criminel pour l'instant. Nous sommes dans le cadre d'une disparition inquiétante mais qui n'est pas suspecte. Cette femme a déjà fait une tentative de suicide et était, au moment de sa disparition, dans un état dépressif profond. Le 29 septembre, elle a envoyé un message à quelqu'un en disant qu'elle annulait son anniversaire et qu'elle partait. Elle a disparu à ce moment-là. Son téléphone est éteint donc pas géolocalisable et sa voiture n'a pas été géolocalisée non plus", commente le magistrat.

David Avez assure à TF1info qu'il n'a pas connaissance de cette tentative de suicide de la part de sa sœur. "C'est pas son genre. Elle n'avait pas le tempérament pour faire ça et laisser ses deux filles comme ça. Je pense plutôt à un enlèvement ou quelque chose comme ça", conclut-il. La famille doit "faire le point" ce soir pour voir où s'effectueront les recherches demain, jeudi.

Aurélie Avez mesure environ 1,60 mètre. Elle est mince, a des cheveux longs blonds et des yeux bleus.

Toute personne pouvant apporter des éléments à l'enquête en cours est invitée à contacter le 17 police-secours. 


Aurélie SARROT

Tout
TF1 Info