Le parquet de Paris indique ce jeudi qu'une garde à vue est en cours dans le cadre de l'enquête pour détention d'images pédopornographiques visant Pierre Palmade.
Aucune précision n'a été donnée quant à l'identité de la personne entendue.

Une personne a été placée en garde à vue dans le cadre de l'enquête pour détention d'images à caractère pédopornographique visant l'humoriste Pierre Palmade, a indiqué ce jeudi le parquet de Paris sollicité par l'AFP. "Une garde à vue est en cours dans le cadre de l'enquête diligentée par la brigade de protection des mineurs (BPM)", a précisé le parquet, sans donner de détails sur l'identité de la personne entendue.

Cette garde à vue "est susceptible d'être prolongée et aucun autre élément ne pourra être communiqué afin de ne pas nuire à la poursuite des investigations", a ajouté le parquet. 

Du matériel vidéo à exploiter

Une enquête pour détention d'images à caractère pédopornographique visant Pierre Palmade a été ouverte samedi 18 février après un signalement effectué auprès des services de police. L'auteur de ce signalement a été entendu dimanche assez longuement par les enquêteurs de la BPM. Le domicile parisien de l'humoriste et sa maison située à Cély-en-Bière (Seine-et-Marne) ont été perquisitionnés dimanche et lundi. Du matériel informatique y a été saisi.

Un deuxième homme a été entendu mardi 21 février comme témoin. Une source proche du dossier avait précisé que cet homme affirmait détenir une vidéo montrant Pierre Palmade en train de consulter une vidéo pédopornographique. Selon une autre source, ce témoin habite à Bordeaux. Il a remis aux enquêteurs de la BPM du matériel vidéo qui devait être exploité, avait indiqué le ministère public. "En fonction des éléments recueillis, l'audition de Pierre Palmade pourrait être envisagée", avait ajouté le parquet, refusant de communiquer sur l'état de santé de l'humoriste.

L'humoriste âgé de 54 ans a par ailleurs été mis en examen à Melun pour homicide et blessures involontaires après le grave accident de la route qu'il a provoqué le 10 février en Seine-et-Marne, sous l'emprise de la cocaïne. La collision a fait trois blessés graves au sein d'une même famille: un homme, son fils de six ans et sa belle-sœur enceinte, qui a perdu son bébé. Pierre Palmade a été assigné à résidence à l'hôpital, dans un service d'addictologie, sous bracelet électronique. 

Le parquet de Melun, qui avait requis un placement en détention provisoire, a fait appel de cette décision du juge des libertés et de la détention. Cet appel sera examiné vendredi 24 février par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris.


V. F

Tout
TF1 Info