Jean-Luc Mélenchon, un dérapage complotiste ?

Enquête ouverte contre le Youtubeur Papacito pour "provocation" au meurtre

La rédaction de LCI
Publié le 9 juin 2021 à 12h34
JT Perso

Source : TF1 Info

MENACES - Une enquête a été ouverte visant le Youtubeur d'extrême-droite Papacito, que Jean-Luc Mélenchon accuse d'avoir appelé au meurtre.

Après la plainte, l'enquête. Selon nos informations, le parquet de Paris a ouvert une enquête ce mercredi 9 juin contre le youtubeur Papacito du chef de "provocation publique non suivie d'effet à la commission d'atteintes à la vie ou à l'intégrité des personnes". Cette enquête a été ouverte après la plainte de Jean-Luc Mélenchon qui accuse le youtubeur "d'appels au meurtre". Les investigations ont été confiées à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP). 

"C'est mon métier, je suis polémiste"

Dans une vidéo diffusée dimanche, mais retirée depuis de la plateforme, et dénommée "le gauchisme est-il pare-balles ?", le Youtubeur jusqu'ici inconnu du grand public proférait des menaces à l'encontre d'un électeur de La France insoumise avant de simuler son meurtre par balles. "Il y a 6% de gens qui votent pour le parti de Jean-Luc Mélenchon dans ce pays, peut-être qu'ils seront démunis s'il se passe quelque chose de pas prévu dans les années prochaines", prévenait-il alors, affublé d'un treillis militaire.

Le lendemain, Jean-Luc Mélenchon a dénoncé, dans une allocation solennelle "une ambiance morbide et violente" entretenue "contre les Insoumis et contre moi nommément". Le chef des Insoumis a appelé les militants à déposer à une plainte collective. De même que Fabien Roussel, du Parti Communiste Français, qui a annoncé "saisir le procureur", ses militants étant aussi désignés comme des cibles. 

Lire aussi

Dans un entretien filmé accordé à Valeurs Actuelles, le Youtubeur a depuis répondu à Jean-Luc Mélenchon. Dénonçant d'abord un "montage fallacieux" faisant de sa vidéo "un truc horrible", Papacito s'est défendu : "C'est mon métier, je suis polémiste". Puis il s'est adressé directement au patron de LFI : "Stop Mélenchon. Arrête d’avoir peur pour toi. T’es absolument pas visé dans la vidéo. Ce qu’on vise c’est à protéger les gens qui votent pour toi et qui croient que le monde ça va bien se passer. Alors que non ça va pas bien se passer". Avant d'admettre : "Oui je comprends que ça choque". 


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info