TÉMOIGNAGE - Interrogé sur France Info, le contrôleur qui a tiré la sonnette d'alarme lors de l'attaque du Thalys, vendredi, donne sa version des faits. Et avoue ne pas comprendre la mise en cause du personnel du train par l'acteur Jean-Hugues Anglade.

L'acteur Jean-Hugues Anglade, présent à bord du Thalys au moment de l'attaque, n'a pas de mots assez forts pour dénoncer le comportement du personnel de contrôle, dont certains membres se seraient "enfermés dans leur wagon de travail, sans laisser entrer les voyageurs", alors que des coups de feu résonnaient dans le train. Michel Bruet, contrôleur en service ce jour-là, vient donner une version tout autre.

Interrogé par France Info ce dimanche , l'agent de 54 ans affirme que “le mouvement de panique du personnel de restauration n’a pas grand-chose à voir avec le personnel de contrôle. Je ne sais pas pourquoi M. Anglade a cette attitude vis-à-vis du personnel Thalys”. Il explique alors avoir d’abord entendu l’altercation entre le tireur présumé sortant des toilettes et un voyageur. Habitué aux "bagarres" entre passagers, il ne réagit pas tout de suite, avant de s’apercevoir que l’homme est armé.

"J'ai discuté avec M. Anglade, je lui ai proposé de l'aide"

“J’ai été projeté contre une porte, […] je me suis retrouvé avec l’individu, il m’a mis au sol, m’a pointé avec le revolver puis il est parti dans la voiture 12. […] Ça s’est passé très vite.” Après s’être relevé, le contrôleur s’est "empressé de tirer le signal d’alarme. “J’ai pris contact avec le conducteur pour lui dire ce qui se passait à bord de mon train. Puis avec ma direction, pour qu’on puisse prêter assistance, surtout aux blessés. L’homme étant maîtrisé, j’ai demandé des secours.”

EN SAVOIR + >> L'acteur Jean-Hugues Anglade dénonce l'attitude du personnel du Thalys

“J’étais à bord de mon train jusqu’à Arras. J’ai discuté avec M. Anglade, je lui ai proposé de l’aide. J’ai proposé la trousse de secours aux personnes qui étaient en voiture 12 en train de s’occuper des blessés”, se souvient l’agent, qui souligne que “M. Anglade était en voiture 11 et l’incident était en voiture 12”. Le contrôleur assure avoir ensuite parcouru "plusieurs fois" le train avant l’arrivée à Arras, tentant de rassurer les voyageurs sans leur donner de détails pour ne pas les paniquer.

De son côté, Jean-Hugues Anglade maintient sa version et devait rencontrer Guillaume Pepy, le directeur général de la SNCF, ce dimanche.

À LIRE AUSSI >> Attaque du Thalys : le récit des trois héros américains


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info