Policiers agressés à Lyon : un deuxième suspect mis en examen

V.M avec AFP
Publié le 31 juillet 2022 à 19h30, mis à jour le 1 août 2022 à 21h43
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Un deuxième suspect a été mis en examen dans l'enquête sur l'agression de trois policiers, le 20 juillet dernier dans le quartier de la Guillotière, à Lyon.
Un individu avait déjà été mis en examen la semaine dernière.
Gérald Darmanin s'est rendu sur place samedi pour confirmer un renfort d'effectifs dans le secteur.

Douze jours après les faits, l'enquête avance. Un deuxième suspect a été mis en examen ce lundi dans l'affaire de l'agression de trois policiers dans le quartier de la Guillotière, à Lyon, le 20 juillet dernier. Il est accusé de "violences volontaires aggravées sur fonctionnaire de police", précise le parquet. Il avait été placé en garde à vue la veille. Son âge n'a pas été précisé.

Mardi 26 juillet, un premier suspect avait déjà été mis en examen du chef de violences aggravées sur fonctionnaires de police et placé en détention provisoire. Âgé de 26 ans, cet homme en situation irrégulière, sans casier judiciaire, n'avait pas contesté les faits et avait "présenté ses excuses", selon l'avocat des victimes Laurent Bohé.

Lyon : Gérald Darmanin cible le maire Grégory DoucetSource : TF1 Info
JT Perso
Lire aussi

Renfort d'effectifs

Un autre homme avait été interpellé auparavant, avant d'être mis hors de cause malgré un casier judiciaire par ailleurs chargé. Placé en centre de rétention en raison de sa situation irrégulière, il devrait être expulsé du territoire, selon le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. 

Le 20 juillet dernier, deux policiers avaient été blessés dans le quartier de la Guillotière en tentant avec un collègue d'interpeller une personne suspectée de vol, au milieu d'une foule qui les avait violemment pris à partie. Une vidéo de l'agression avait circulé sur les réseaux sociaux, suscitant de nombreuses condamnations, dont celle de Gérald Darmanin. 

Le ministre de l'Intérieur s'est rendu sur place ce samedi pour inaugurer un nouveau centre de rétention et confirmer un renfort d'effectifs policiers à Lyon

L'auteur de l'arrachage d'un collier, à l'origine de l'intervention des policiers, âgé de 18 ans et déjà condamné pour vols, est activement recherché, avait indiqué le parquet la semaine dernière.


V.M avec AFP

Tout
TF1 Info