Policiers blessés à Lyon : un suspect interpellé et placé en garde à vue

La rédaction de TF1info
Publié le 25 juillet 2022 à 15h50, mis à jour le 25 juillet 2022 à 16h08
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Cinq jours après que trois policiers ont été agressés à Lyon en tentant d'interpeller une personne suspectée de vol, une nouvelle interpellation a eu lieu dimanche soir.
Un premier homme avait été arrêté samedi avant d'être relâché le lendemain.
Le ministre de l'Intérieur a demandé son expulsion.

Aucun tweet pour le moment du ministre de l'Intérieur sur cette nouvelle interpellation. Après le cafouillage du week-end dernier, Gérald Darmanin semble en effet vouloir être plus prudent.

Selon nos informations, cinq jours après que des policiers ont été blessés dans le quartier de la Guillotière à Lyon (Rhône), un homme né en 1997 a été interpellé dimanche soir dans le 3e arrondissement de la ville alors qui descendait du tramway.   

"Face aux enquêteurs, le suspect, en situation irrégulière sur le territoire national, se déclare SDF. Les enquêteurs ont pu l’identifier grâce aux différentes vidéos amateurs", indique une source proche du dossier à LCI-TF1. Il est actuellement entendu sous le régime de la garde à vue. 

" Les délinquants étrangers n’ont pas leur place en France"

Dimanche, le numéro 1 de la place Beauvau avait posté le message suivant. "Suite à l’inacceptable attaque contre les policiers de Lyon, des opérations de police ont lieu. Un des délinquants est étranger, il a été interpellé. Sur mon instruction, il a été placé en rétention et sera expulsé. Les délinquants étrangers n’ont pas leur place en France". Cette interpellation avait eu lieu samedi, mais dimanche, le parquet de Lyon a informé que ce jeune homme était ressorti libre, sans poursuites, de sa garde à vue. 

"En lien avec les événements ou non, connu pour de nombreuses mises en cause : vol, violences, menace de mort sur personne dépositaire de l’autorité publique, détention de drogues, violences en réunion… Cet individu n’a rien à faire dans notre pays qui est généreux si on le respecte", avait souligné le ministre de l'Intérieur dans un deuxième tweet. 

Selon l'entourage de M. Darmanin dimanche après-midi, le suspect se trouvait en "centre de rétention administrative depuis (dimanche) matin" et devrait être expulsé. Cette décision a été très largement commentée depuis sur les réseaux sociaux et dans les médias. 

Lire aussi

La Sûreté urbaine du Rhône poursuit l’enquête ouverte dès chef de "vol" et "violences sur personne dépositaire de l'autorité publique". Une trentaine de personnes se trouvaient sur place au moment de l'agression des trois policiers. 


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info