Deux policiers ont été blessés par balle par un homme dans le commissariat du 13e arrondissement de Paris, jeudi.
L'état de santé de l'un d'eux demeure, ce samedi soir, "préoccupant", a indiqué le parquet.
Aucun d'eux n'a encore pu être entendu par les enquêteurs.

Deux jours après les faits, l'état de santé du policier le plus grièvement blessé dans le commissariat du 13e arrondissement de Paris demeure "préoccupant", a indiqué le parquet ce samedi 11 mai. Le second policier, lui aussi touché par le tir d'un homme interpellé qui s'est emparé d'une arme de service, est également toujours hospitalisé. "Compte tenu de leur état de santé, aucun d'eux n'a encore pu être entendu", a précisé le parquet de Paris.

Jeudi soir, les deux victimes ont été touchées par balle dans les locaux d'un commissariat de la capitale, où ils rentraient avec un homme âgé de 31 ans qu'ils venaient d'interpeller. Au moment de passer l'éthylotest dans la salle de fouille, l'homme s'est emparé de l'arme d'un fonctionnaire, selon les précisions du préfet de police, Laurent Nuñez, interrogé vendredi sur Franceinfo. Le suspect, de "type asiatique" selon une source policière interrogée par l'AFP, a alors ouvert le feu, blessant grièvement deux policiers, âgés de 33 ans, avant d'être neutralisé par le tir de riposte d'un fonctionnaire. Atteint au thorax, il a été hospitalisé dans un état grave.


F.S. avec AFP

Tout
TF1 Info