Prisons : le nombre de détenus proche du record historique

Dylan Veerasamy avec AFP
Publié le 31 octobre 2022 à 16h06
JT Perso

Source : TF1 Info

681 détenus supplémentaires ont été recensés dans les prisons françaises, selon le ministère de la Justice.
Avec près de 72.350 personnes incarcérées au 1er octobre, on se rapproche du record historique de mars 2020.
À la veille du premier confinement lié au Covid-19, près de 72.575 détenus avaient été enregistrés dans l’Hexagone.

C’est un chiffre en hausse et qui devient alarmant pour les établissements pénitentiaires. Selon les derniers chiffres fournis par le ministère de la Justice, près de 72.350 détenus ont été recensés dans les prisons françaises au 1er octobre, contre 71.669 au début du mois de septembre.

Un record de prisonniers avant le premier confinement

La hausse des détenus dans les établissements pénitentiaires est également constatée sur une fourchette d’un an : au 1er octobre 2021, ils étaient 69.173. Une hausse de 7,6% en l’espace de 12 mois. 14.648 personnes sont non détenues, faisant l'objet d'un placement sous bracelet électronique ou d'un placement à l'extérieur des cellules.

Les nouveaux chiffres divulgués par le ministère de la Justice sont très proches du record absolu enregistré en mars 2020, à quelques jours du premier confinement imposé aux Français en raison du Covid-19. À cette période, 72.575 individus étaient recensés dans les prisons françaises, avant de connaître une baisse significative liée à la pandémie et aux confinements.

Des prisons de plus en plus surpeuplées

La situation carcérale en France devient de plus en plus critique :  sur les 72.350 prisonniers à travers les nombreux établissements pénitentiaires dans l’Hexagone, 14.397 d’entre eux sont actuellement en surnombre par rapport aux places disponibles. Soit une densité carcérale de 119,2%, contre  114,5% en octobre 2021. Certains établissements connaissent une densité carcérale supérieure à 200%, comme Carcassonne (220,3%), Nîmes (215%) et Bordeaux-Gradignan (207,7%).

Lire aussi

En raison de cette surpopulation, 2053 prisonniers sont contraints, en France, de dormir sur des matelas posés à même le sol.


Dylan Veerasamy avec AFP

Tout
TF1 Info