Un ancien médecin, aujourd'hui âgé d’une soixantaine d’années, est jugé depuis lundi et jusqu'à vendredi devant la cour criminelle de l’Indre.
Il est accusé d'un viol et des faits d’atteintes sexuelles sur plus d'une vingtaine de patientes.
Certaines scènes ont été filmées.

L'affaire a démarré à la suite du signalement d'un représentant légal d'une des victimes, en 2020. Lors de leurs auditions devant les enquêteurs et le juge d'instruction, les patientes ont évoqué des attouchements de leur médecin généraliste sur la poitrine et le sexe lors d'examens médicaux, entre décembre 2013 et décembre 2020.  L'une d'elle a même dénoncé un viol.

Aujourd'hui âgé d'une soixantaine d'années, l'ancien professionnel est jugé depuis lundi et jusqu'à vendredi à huis clos par la cour criminelle de Châteauroux (Indre). Au total, les enquêteurs ont identifié 24 victimes, selon des propos de la procureure de la République de Châteauroux, rapportés par le journal La Nouvelle République.

Filmées à leur insu

Lors des perquisitions au cabinet médical, les enquêteurs ont découvert dans le matériel informatique des vidéos compromettantes de patientes, filmées à leur insu avec un téléphone portable pendant la consultation médicale. Ces vidéos sont "particulièrement insoutenables", selon Me Sébastien Robin, avocat de deux victimes. 

Le généraliste demandait à ses patientes, qui présentaient une certaine fragilité psychologique – des femmes sous curatelle notamment – de se masturber ou prendre des positions explicites alors que le rendez-vous ne s'y prêtait pas, selon une source judiciaire.

"Dans l'esprit de ces femmes, c'était : 'C'est le docteur qui demande, donc s'il demande, c'est qu'il faut le faire'", explique Me Robin. Le médecin a été radié depuis par l'Ordre des médecins à sa demande, selon une source judiciaire.


A.S avec AFP

Tout
TF1 Info