Le procès de l'attentat de Nice

Procès de l'attentat de Nice : François Hollande et Bernard Cazeneuve appelés à la barre

Samuel Azemard
Publié le 7 août 2022 à 10h56
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

L'ancien président de la République et l'ancien ministre de l'Intérieur, en poste lors du drame du 14 juillet 2016, témoigneront au procès de l'attentat de Nice.
À partir du 5 septembre, huit personnes seront jugées devant la Cour spéciale de Paris.
Un camion avait foncé dans la foule, en plein feu d'artifices, faisant 86 morts.

François Hollande et Bernard Cazeneuve seront appelés à la barre dans le procès de l'attentat de Nice. C'est ce que révèle le Journal du Dimanche du 7 août 2022. Selon le JDD, l'ancien président de la République et l'ancien ministre de l'Intérieur, en poste au moment des faits, témoigneront à Paris. Le 14 juillet 2016, sur la Promenade des Anglais, alors que Niçois et touristes profitaient du feu d'artifice annuel, un homme de 31 ans avait foncé sur la foule à bord d'un camion de 19 tonnes  tuant 86 personnes. Lors de ce procès qui débutera le 5 septembre, huit personnes seront jugées dont trois pour "associations de malfaiteurs terroriste criminelle". Mais il y aura un absent, le conducteur Mohamed Lahouaiej-Bouhlel abattu par la police. 

Des témoins indispensables

Dans son article, l'hebdomadaire souligne que la date des dépositions des deux hommes politiques n'est pas encore connue. Selon l'avocat d'une trentaine de parties civiles, Fabien Rajon, il était important de faire témoigner les deux hommes politiques pour répondre aux questions de sécurité. "Je défends une trentaine de parties civiles et toutes se posent des questions légitimes à mon sens, au sujet de l'organisation et de la sécurisation des festivités", explique-t-il dans le JDD. 

Lire aussi

Ce n'est pas la première fois que François Hollande et Bernard Cazeneuve témoignent lors d'un procès. En effet, ils l'avaient déjà fait lors du procès sur les attentats du 13 novembre 2015.

L'audience sera retransmise à l'Acropolis de Nice. Les victimes pourront assister au procès à distance via une webradio.


Samuel Azemard

Tout
TF1 Info