Procès de l'incendie de la rue Erlanger : 27 ans de réclusion requis contre l'accusée

par Marius BOCQUET AFP
Publié le 22 février 2023 à 16h30

Source : JT 13h Semaine

27 ans de réclusion criminelle, assortis de 18 ans de sûreté, ont été requis mercredi contre l'accusée au procès de l'incendie de la rue Erlanger à Paris.
Essia Boularès a reconnu avoir mis le feu dans son immeuble du XVIe arrondissement de Paris la nuit du 4 au 5 février 2019, causant la mort de dix personnes.
La femme de 44 ans souffre d'addictions et d'importants troubles psychiatriques.

Une peine de 27 ans de réclusion criminelle, assortie de 18 ans de sûreté, a été requise mercredi contre l'accusée au procès de l'incendie de la rue Erlanger à Paris, qui a provoqué la mort de dix personnes en février 2019.

L'avocat général Rémi Crosson du Cormier a reconnu que le discernement de l'accusée était "altéré" au moment des faits, mais il a demandé au jury de ne pas appliquer la réduction de peine possible dans ce cas, "au regard de la gravité extrême de la tragédie" provoquée par son "action volontaire, vengeresse et disproportionnée".

Une colère "exacerbée par son alcoolisme"

Si Essia Boularès a bien "une personnalité complexe", sa décision de mettre le feu n'est ni "un geste délirant" ni "un geste impulsif", mais le résultat de "sa colère non maîtrisée et exacerbée par son alcoolisme", a estimé l'avocat général. L'accusée est "la seule auteure de cette terreur qui a emporté dix personnes dans la mort, blessé près de 100 autres personnes et plongé tant de familles dans la douleur", a-t-il martelé.


Marius BOCQUET AFP

Tout
TF1 Info