Monique Olivier : "Elle a eu un rôle particulièrement pervers et particulièrement abject"

Publié le 26 novembre 2023 à 8h00, mis à jour le 5 décembre 2023 à 12h44

Source : TF1 Info

L'ex-épouse du tueur en série Michel Fourniret est jugée à partir de mardi devant la cour d'assises des Hauts-de-Seine.
Elle comparait pour complicité dans l'enlèvement d’Estelle Mouzin, 9 ans, en 2003, et pour complicité dans l'enlèvement, le viol et le meurtre de Marie-Angèle Domèce en 1988 et de Joanna Parrish en 1990.
Michelle Fines, coréalisatrice d’un documentaire sur Monique Olivier, revient sur le profil de cette femme.

Elle sera seule dans le box. À partir de mardi et pendant trois semaines, Monique Olivier, ex-femme de Michel Fourniret, décédé en 2021, comparait devant la cour d'assises des Hauts-de-Seine. Elle sera jugée pour complicité dans l'enlèvement d’Estelle Mouzin, 9 ans, en 2003 à Guermantes (Seine-et-Marne) et pour complicité dans l'enlèvement, le viol et le meurtre de Marie-Angèle Domèce en 1988 et de Joanna Parrish, une ressortissante britannique, en 1990.

Michelle Fines, ancienne collaboratrice de TF1, coréalisatrice du documentaire "L’affaire Fourniret : dans la tête de Monique Olivier" diffusé sur Netflix, et autrice du livre "Dans le cerveau du tueur : L'affaire Michel Fourniret-Monique Olivier", paru début novembre chez Fayard, revient sur le profil de cette femme qui, pendant des années, a été au service de celui que l’on a surnommé "L’Ogre des Ardennes". 

En réalisant ce documentaire sur Monique Olivier, que cherchiez-vous à montrer ? 

Michel Fourniret, tueur en série, a cette particularité d’avoir chassé en couple. À travers ce documentaire, il s’agissait de se pencher sur ce couple criminel et d’aller y chercher la part responsabilité de sa femme. Ça n’a pas été évident au départ car Monique Olivier a toujours essayé de passer sous les radars, de passer pour une femme victime de son mari, qui n’a pas eu le choix. Mais, en cherchant, il est possible de découvrir ses multiples facettes. Travailler sur ce couple implique de mettre en évidence quelque chose qui est assez difficile à supporter, la sexualité du couple. On rentre dans leurs têtes et on se rend compte que Monique Olivier est là pour aider à faire monter les victimes dans la voiture, elle est là avec Michel Fourniret au moment des viols, parfois, elle l’aide à violer, et plus tard après les crimes, une quinzaine de jours en général après, ils rejouent ensemble le viol des victimes. Ils jouissent de cela. Monique Olivier a eu un rôle particulièrement pervers et particulièrement abject. 

Pourquoi Monique Olivier est tombée sous l’emprise de cet homme au point de commettre le pire ? 

Au départ, Michel Fourniret est un violeur en série, un type qui chasse et qui essaie de faire monter des jeunes filles dans la voiture. En mars 1984, il est arrêté et écroué pour une dizaine d'agressions et de viols sur mineurs (il sera condamné pour ces faits le 26 juin 1987 à sept ans de prison dont deux avec sursis, condamnation assortie de trois ans de mise à l'épreuve, NDLR). Quand il a été interpellé, il s'est dit qu’il ne laisserait plus une victime vivante, parce que c’est comme ça que les enquêteurs sont remontés jusqu'à lui. Il se dit aussi qui lui faut quelqu’un qui soit un outil, qui l’aide, notamment à faire monter les jeunes filles dans la voiture. Il part en quête d’une complice parfaite et pour la trouver, il passe une annonce dans Le Pèlerin : "Prisonnier aimerait correspondre avec personne de tout âge pour oublier solitude". L’annonce tombe sous les yeux d’une auxiliaire de vie, Monique Olivier, âgée d’une trentaine d’années, séparée, qui n’a plus la garde de ses enfants, qui s’ennuie, qui pense que personne ne l’aime. Par lettre interposée, Michel Fourniret rentre dans sa vie, il lui dit qu’elle est formidable, qu’il est là pour remédier à sa solitude, il la couvre de mots d’amour. Elle tombe sous l’emprise de Fourniret. Elle sait pourtant très vite que son correspondant a été arrêté pour une histoire de viols, mais elle estime que ce n’est pas grave, que son prisonnier a payé et qu’il a le droit à une deuxième chance dans la vie.

Après les crimes, Monique Olivier et Michel Fourniret rejouent ensemble le viol des victimes."
Michelle Fines

Il y a eu ensuite cette sorte de pacte entre les deux…

Michel Fourniret va dire à Monique Olivier : "Tu veux te venger de ton mari qui te frappait et qui t’a enlevé la garde de tes enfants, je vais t’aider, je vais le tuer". Il va, en échange, lui demander de l'aider à attraper des vierges. Il ne tuera jamais l’ancien mari de Monique Olivier. En revanche, dès la première victime (Isabelle Laville, 17 ans, en 1987), elle va l’aider à la faire monter dans la voiture et à la violer.  

Le procès à Nanterre doit durer trois semaines, peut-on espérer que l’accusée parle  ? 

Impossible de le savoir à l’avance. La première fois que Monique Olivier a parlé, c'est devant les enquêteurs belges en 2004. Ça faisait un an qu’ils la faisaient venir trois fois par semaine et qu’ils l’interrogeaient. Et ils l’ont eue à l’usure. Ayant appris que Michel Fourniret allait être libéré au bout d’un an de détention et ne voulant pas retourner avec lui, elle a lâché, et elle a lâché les meurtres. Concernant Estelle Mouzin, il a fallu un travail phénoménal de l’équipe d’enquête et de la juge, de la greffière, de la profileuse des avocats pour qu’elle parle. Ils étaient parfois six ou sept autour d’elle. Ça n’est qu’au bout de plusieurs semaines qu’elle a fini par dire quelque chose quand la juge lui a mis des preuves sous le nez. D’abord, le téléphone que Michel Fourniret a utilisé le jour de l’enlèvement d’Estelle, ensuite, les relevés de carte bancaire où on situe Monique Olivier à côté de l’endroit où a été séquestrée la fillette, enfin, l’emploi du temps du couple ce jour-là. Face à ces éléments, elle a avoué avoir vu Estelle Mouzin, puis confié que l'enfant avait été enlevée et séquestrée à tel endroit, qu’elle pleurait, qu’elle voulait voir sa maman. Le juge lui a demandé pourquoi, alors qu’elle se trouvait parfois seule avec Estelle dans cette sinistre maison de Ville-sur-Lumes dans les Ardennes, elle ne l’a pas libérée, Monique Olivier a eu pour simple réponse : "Ha, oui c’est vrai. Je n’y ai pas pensé". 

Monique Olivier est une énigme, un caméléon. Il y a 20, 30 Monique Olivier."
Michelle Finnes

Monique Olivier a ensuite conduit les enquêteurs et la juge à un endroit, où, selon elle, se trouverait le corps d’Estelle…

Effectivement. Mais on ne sait pas si elle dit vrai ou faux, car Monique Olivier est une énigme, un caméléon. Il y a 20, 30 Monique Olivier. Personne ne sait. Alors soit elle a donné le mauvais emplacement, c’est une possibilité. Soit, après 20 ans, la nature n’a pas conservé le corps de l’enfant. C’est une possibilité aussi. La question est de savoir pourquoi il a fallu 20 ans alors que la piste Fourniret était la piste principale dès qu’il a été arrêté. Pourquoi cette piste a été abandonnée alors qu’il y avait des traces et que "L’ogre des Ardennes" avait laissé des indices partout ? D’ailleurs, M. Mouzin a porté plainte devant la cour européenne des droits de l’Homme en reprochant à la justice de ne pas avoir fait son travail.

SI Michel Fourniret, était encore en vie, pourrait-on espérer retrouver le corps d’Estelle ? 

Les enquêteurs sont certains qu’il aurait donné l’emplacement du corps de la petite fille, comme il l’a fait pour d’autres, notamment pour sa première victime, Isabelle Laville. Le problème est que quand la justice s’est mise en ordre pour travailler enfin sur la piste Fourniret dans cette affaire, c’était trop tard, le "tueur en série des Ardennes" était un légume, il n’avait plus de cerveau, il ne savait plus. La seule qui pouvait dire quelque chose était Monique Olivier. Reste à voir si elle parlera ou non à ce procès. C’est la femme qui a été le plus interrogée en France : par les enquêteurs belges, français, et d’autres pays, et par la justice, nous verrons au cours de ces trois semaines si elle livrera, ou non, de nouveaux éléments dans les affaires Mouzin, Domece et Parrish. 


Aurélie SARROT

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info