Affaires Maëlys et Arthur Noyer : l’inquiétant Nordahl Lelandais

Procès de Nordahl Lelandais : les parents d'Arthur Noyer "globalement satisfaits" du verdict

Julien Vattaire
Publié le 12 mai 2021 à 6h26, mis à jour le 12 mai 2021 à 9h57
JT Perso

Source : TF1 Info

PROCÈS - Nordahl Lelandais a été condamné mardi soir à vingt ans de réclusion criminelle, assortis d'une période de sureté des deux tiers, pour le meurtre du caporal Arthur Noyer. Le père de la victime et les avocats se sont exprimés à l'issue du verdict.

Le verdict est tombé tard dans la soirée, mardi. Nordahl Lelandais a été condamné, par la cour d’assises de la Savoie, à 20 ans de réclusion criminelle pour le meurtre d'Arthur Noyer en 2017. Après l’annonce du verdict, le père de la victime, Didier Noyer, Me Boulloud, l’avocat des parties civiles et Me Alain Jakubowicz, avocat de la défense, se sont exprimés devant les journalistes.

"Nous sommes globalement satisfaits du jugement", a brièvement déclaré Didier Noyer, le père de la victime, à la sortie de l'audience. "On voulait que la société, que le système reconnaisse que c'est un meurtre dont notre fils a été victime. C'est fait", a-t-il ajouté. La peine prononcée est moins lourde que celle demandée dans ses réquisitions, par le ministère public, qui avait demandé le maximum encouru, soit 30 ans de réclusion criminelle. "La quantité de la peine ne m'appartient pas, ça ne nous ramènera pas Arthur", a réagi le père de la victime. 

La quantité de la peine ne m'appartient pas, ça ne nous ramènera pas Arthur

Didier Noyer, père d'Arthur Noyer

Pour Me Boulloud, l'avocat des parties civiles, "ce qui importait, c'était que la notion de meurtre soit retenue". "La peine appartient à la justice, mais la qualification de meurtre est psychologiquement importante pour la famille donc pour nous, c'est une bonne décision", a-t-il complété. 

Nordahl Lelandais ne fera pas appel

De son côté, l’avocat de Nordahl Lelandais, Me Alain Jakubowicz a déclaré "qu’il n’y a pas de victoire" ni de "défaite" pour ses premiers mots à la presse depuis le début du procès. Avant d’ajouter : "On a jugé un homme. Il a été jugé comme un homme. Ça ne méritait pas davantage. Je ne vais pas dire que c'est un succès pour la défense. Cette décision est celle qu'elle est."

Lire aussi

Me Alain Jakubowicz a indiqué que son client ne fera pas appel de la décision du tribunal. "J'ai trop plaidé pour des familles de victime pour savoir ce qu'est la souffrance d'un second procès. Donc, c'est aussi respecter la victime", a-t-il justifié. Et de conclure : "Je crois qu'objectivement, ce fut un beau moment de justice."

Découvrez le podcast Chroniques Criminelles, et plongez au cœur des affaires les plus étonnantes de l’histoire judiciaire

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Disparitions inquiétantes, crimes passionnels,  ou machinations diaboliques… Découvrez les secrets des faits-divers les plus marquants. Tueurs en série, amants démoniaques, tous pensaient avoir commis le crime parfait. Mais tous, sont aujourd’hui derrière les barreaux. Qui sont ces meurtriers ? Et comment les policiers sont-ils parvenus à les confondre ? La découverte de la vérité ne tient parfois qu’à un fil… Grâce aux témoignages de tous les protagonistes, des enquêteurs aux familles des victimes, Jacques Pradel vous fait revivre ces enquêtes incroyables, riches en rebondissements et en émotions…


Julien Vattaire

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info