Le procès hors normes des attentats de janvier 2015

Procès des attentats de janvier 2015 : la mère de Charb quitte l'audience en larmes

par Maxence GEVIN
Publié le 2 septembre 2020 à 21h05
JT Perso

Source : TF1 Info

JUSTICE - Le procès des sinistres attentats de janvier 2015 s'est ouvert ce mercredi. Après une erreur sur le nom de son fils décédé lors de ces attaques, la mère du dessinateur satirique Charb a précipitamment quitté la salle d'audience.

Une douloureuse erreur. Lors du premier jour du procès des attentats de janvier 2015 aux assises de Paris, le Président de la Cour s'est montré très maladroit. Lors du traditionnel récit des faits, il s'est trompé sur le nom de Charb. Stéphane Charbonnier, dit Charb, était l'un des dessinateurs emblématiques du journal satirique Charlie Hebdo. Il a péri lors des attentats qui ont frappé l'hebdomadaire le 7 janvier 2015. Après cette méprise, la mère de l'artiste a quitté précipitamment l'audience, accompagnée de Patrick Pelloux. Partie civile dans ce procès historique, elle est apparue très émue. 

Attentats de janvier 2015 : les familles des victimes face aux accusésSource : TF1 Info

Le 7 janvier 2015, une attaque terroriste islamiste a endeuillé la France. Le jour de la sortie du numéro 1 177 de l'hebdomadaire Charlie Hebdo, les frères Chérif et Saïd Kouachi pénètrent dans la rédaction, armés de fusils d’assaut. Ils y assassinent douze personnes, dont huit membres de la rédaction. Les deux jours suivants, Amédy Coulibaly tue une policière municipale à Montrouge puis quatre hommes lors de la prise d'otages du magasin Hyper Cacher, porte de Vincennes. En tout, 14 personnes reliées à ces faits vont être jugées lors de ce procès. 

Le 14 janvier 2015, Charlie Hebdo a publié un nouveau numéro malgré la mort de plusieurs de ses journalistes. Ce fameux numéro 1.178 a été tiré à près de huit millions d'exemplaires.


Maxence GEVIN

Tout
TF1 Info