Le procès hors norme des attentats du 13-Novembre

Procès du 13-Novembre : l'audition des Eagles of Death Metal se tiendra mardi 17 mai

Aurélie Sarrot
Publié le 13 mai 2022 à 9h10, mis à jour le 13 mai 2022 à 9h55

Source : JT 20h WE

Suite à un cas de Covid-19 parmi les accusés, l'audition des membres du groupe, prévue les 10 et 11 mai, a été décalée.
Le chanteur Jesse Hughes et l'ex-guitariste Eden Galindo viendront témoigner mardi 17 mai.
Les Eagles of death Metal jouaient au Bataclan le soir du 13 Novembre 2015.

La salle d'audience sera probablement comble mardi prochain. Car le 17 mai, deux membres des Eagles of Death Metal sont attendus à la barre, devant la cour d'assises spéciale de Paris. 

"Le chanteur du groupe, Jesse Hughes, et l'ex-guitariste Eden Galindo, qui se sont constituées parties civiles, viendront raconter ce qu'ils ont vécu ce soir-là", confirme à TF1info leur avocate Me Claire Josserand Schmidt. D'autres membres du groupe se sont, eux aussi, constitués parties civiles mais ont fait le choix de ne pas témoigner.

Le groupe américain donnait un concert au Bataclan le 13 novembre 2015 quand les trois terroristes Samy Amimour, Ismaël Mostefai et Foued Mohamed-Aggad ont fait irruption dans la salle, armés de Kalachnikov, avant de faire un carnage

130 morts dans la soirée et des centaines de blessés

L'audition des membres du groupe était prévue les 10 et 11 mai L'audition des membres du groupe était prévue les 10 et 11 mai, mais un nouveau cas de Covid parmi les accusés, Farid Kharkach, l'a décalée. 

Au total, 69 rescapés ou proches des victimes des attaques jihadistes qui ont fait 130 morts et des centaines de blessés à Paris et Saint-Denis doivent déposer à la barre jusqu'au 19 mai, à raison d'une vingtaine d'auditions par jour. Au Bataclan, 90 personnes ont perdu la vie et des centaines d'autres ont été blessées. 

En raison de la nouvelle interruption du procès due au Covid de l'un des accusés, tout le planning a encore une fois été décalé. Les plaidoiries des parties civiles qui devaient, avec le dernier planning connu, débuter le vendredi 20 mai, ont été à nouveau reportées. 

Les avocats des parties civiles s'en expliquent ce vendredi 13 mai dans un communiqué : "En raison des contraintes d’agenda de la Cour et du temps désormais restreint consacré aux nombreuses demandes d’auditions formulées par les victimes, les avocats de partie civiles ont remanié le calendrier des plaidoiries coordonnées afin de libérer une journée supplémentaire pour les victimes. Cette journée supplémentaire (20/05) permettra aux personnes concernées d’être entendues par la Cour dans de meilleures conditions. Les plaidoiries des avocats de PC débuteront donc le lundi 23 mai."

Le réquisitoire est prévu du 8 au 10 juin. Les plaidoiries de la défense jusqu'au 27 juin. Et le verdict est désormais attendu le 29 juin. 


Aurélie Sarrot