Qui est Saad Lamjarred, la star marocaine en garde à vue à Saint-Tropez après une nouvelle accusation de viol ?

La rédaction de LCI
Publié le 27 août 2018 à 12h51, mis à jour le 27 août 2018 à 12h59
Qui est Saad Lamjarred, la star marocaine en garde à vue à Saint-Tropez après une nouvelle accusation de viol ?

Source : SIPA

JUSTICE - En garde à vue dans le Var depuis dimanche, le chanteur Saad Lamjarred est de nouveau accusé de viol. Une énième affaire qui éclabousse la star de la pop marocaine, dont le succès ne faiblit pas malgré les démêlés judiciaires.

Le chanteur marocain Saad Lamjarred est de nouveau au cœur d’une affaire de viol. Dimanche matin, la star de la pop marocaine a été mise en garde à vue par des gendarmes du Var après la plainte d'une femme pour des "faits caractérisés de viol". Les faits se seraient déroulés dans un établissement de Saint-Tropez dans la nuit de samedi à dimanche. Le parquet de Draguignan évoque "une affaire complexe" qui s'est déroulée "dans le cadre de rencontres dans des établissements de nuit" avec "deux versions diamétralement opposées (qui) s'entrechoquent". La garde à vue de l’artiste a d’ailleurs été prolongée de 24 heures ce lundi matin. 

Ce n’est pas la première fois que Saad Lamjarred, âgé de 33 ans, est ainsi inquiété par la justice. En 2016, il avait déjà été mis en examen à Paris pour "viol aggravé". Placé en détention plusieurs mois à Fleury-Mérogis, il avait finalement été remis en liberté en avril 2017 et soumis à un contrôle judiciaire prévoyant son assignation à résidence, avec obligation de porter un bracelet électronique et interdiction de sortie du territoire. 

Soutenu par le roi du Maroc

Grâce au soutien notamment financier du roi du Maroc, Mohamed VI, le chanteur avait pu s’attacher les services de Me Eric Dupond-Moretti pour se défendre. Laura, la plaignante, affirmait avoir été "agressée physiquement, frappée, violée" par le chanteur qui avait, selon elle, consommé de l'alcool et des stupéfiants à la veille d'un concert organisé à Paris. Dans une vidéo sur Youtube, la jeune femme avait raconté sa version des faits et dénoncé une campagne de dénigrement des fans de l’artiste sur les réseaux sociaux. 

De son côté, Saad Lamjarred avait contesté les accusations de viol et disait avoir vécu en détention préventive "les pires moments de son existence". "Après ce que j'ai vécu et enduré, ma vie a changé de bout en bout", avait-il confié au magazine people "VH" après sa sortie de prison. 

En 2016 toujours, la star de la pop marocaine avait également été mise en cause aux Etats-Unis dans une autre affaire de viol datant de 2010. Mais après avoir passé un accord avec la plaignante, il avait obtenu l’abandon des poursuites. Le chanteur a par ailleurs été mis en examen pour "viol" dans une enquête ouverte après la plainte d'une jeune Franco-Marocaine affirmant avoir été agressée et frappée à Casablanca en 2015.

Un succès qui ne faiblit pas malgré les démêlés judiciaires

Originaire de Rabat, Saad Lamjarred est une icône populaire au Maroc depuis plus d’une décennie, après que l’émission SuperStar, visant à découvrir les futures stars du monde arabe, l’a propulsé dans la lumière en 2007. Dès lors, le jeune homme enchaîne les succès et voit sa carrière décoller. Aujourd’hui, malgré ses démêlés judiciaires, le chanteur reste très populaire au Maroc, où les médias suivent de près ses succès. Le clip de son tube "LM3ALLEM", sorti en 2015, a été vu plus de 650 millions de fois sur Youtube.

 Sa dernière chanson "Casablanca" compte déjà 53 millions de vues sur YouTube en trois semaines. Cet été, il a notamment participé avec une palette d'artistes locaux au clip "Happy birthday, Sidna" (sa majesté), diffusé le 21 août pour l'anniversaire de Mohamed VI.


La rédaction de LCI