Quimper : sorti de prison, un Russe déchu de sa nationalité ne peut être expulsé

par Edwy MALONGA
Publié le 17 octobre 2017 à 11h47
Quimper : sorti de prison, un Russe déchu de sa nationalité ne peut être expulsé

Source : @Google maps

BLOQUÉ - Un Russe condamné à 15 ans de prison en France et qui a purgé sa peine doit désormais être renvoyé dans son pays. Problème : il a depuis été destitué de sa nationalité. Désormais apatride, il est assigné à résidence dans un hôtel de Quimper.

Il ne peut pas rester, mais ne peut pas partir... Un Russe âgé de 56 ans est assigné à résidence depuis vendredi dans un hôtel de Quimper (Finistère). L'homme, qui a purgé une peine de quinze années de prison, aurait dû être renvoyé dans sa Russie natale. Mais il est désormais apatride, Moscou l'ayant déchu de sa nationalité.  En conséquence, l'ancien détenu reste ainsi bloqué en France. 

L'information rapportée par France Bleu Breizh Izel indique que l'homme, condamné en 2005 pour violence en réunion ayant entraîné la mort doit, depuis sa sortie du centre de rétention, pointer au comissariat à plusieurs reprises au cours de la semaine. 

Macron : pas encore la parade pour les apatrides ?

Emmanuel Macron prévoit d'expulser "tous les étrangers en situation irrégulière ayant commis un délit"Source : JT 20h Semaine
Lire aussi

Cette situation frôlant l'ubuesque fait écho aux récentes déclarations du président Emmanuel Macron ce dimanche, sur TF1, lors du "Grand Entretien". Le président français y avait déclaré qu'il désirait que "tout étranger en situation irrégulière qui commet un acte délictueux soit expulsé". En outre, il s'était annoncé "intraitable" sur la question. Il semblerait toutefois que celle-ci présente des difficultés qu'il n'avait pas envisagées...


Edwy MALONGA

Tout
TF1 Info