Les refus d'obtempérer au cœur de la controverse

Refus d'obtempérer en France : quels sont les chiffres officiels ?

Sarah-Lou Cohen
Publié le 7 juin 2022 à 18h36, mis à jour le 7 juin 2022 à 21h59
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Une femme de 21 ans est a été tuée lors d'un contrôle marqué par un refus d'obtempérer et des tirs de la police samedi dernier.
Le conducteur a été placé en garde à vue, les trois policiers remis en liberté.
À la lumière de la polémique suscitée, retour sur les statistiques liées à ce type d'événements.

Quatre morts en moins de quatre mois. Voilà le terrible bilan survenu en Ile-de-France suite à des refus d'obtempérer.  Début avril, un policier qui avait tué par balle un automobiliste lors d'un contrôle à Sevran (Seine-Saint-Denis) a été mis en examen pour "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner".

Un mois plus tard, l'agent qui a tué près du Pont-Neuf, au cœur de Paris, deux hommes soupçonnés d'avoir redémarré précipitamment vers une patrouille, a lui été mis en examen pour "homicide volontaire", une qualification criminelle qui avaient fait bondir plusieurs syndicats policiers.

Samedi dernier, rue Ordener, trois policiers ont fait feu sur le véhicule d'un chauffard qui n'avait pas respecté les sommations des forces de l'ordre. Grièvement blessés, le conducteur et sa passagère avaient leur pronostic vital engagé à leur arrivée à l'hôpital. La jeune femme de 21 ans est décédée dimanche des suites de ses blessures. Le conducteur, âgé de 38 ans, a été placé en garde à vue ce mardi. 

Si ces quatre événements se sont soldés par des morts, les refus d'obtempérer avec ou sans blessés sont extrêmement fréquents, en témoignent les chiffres officiels donnés par la gendarmerie et la police nationale. 

Environ 25.000 refus d'obtempérer par an

Selon nos informations, les forces de l'ordre constatent environ 25.000 refus d'obtempérer par an en France. Dans le détail, la gendarmerie nationale en recense entre 11.000 et 12.000. La police nationale est au-dessus de 14.000, comme en 2019, après un fléchissement en période de Covid-19, du fait du confinement strict imposé à la population. 

Lire aussi

Les policiers ont ouvert le feu 290 fois en 2021.

Toujours selon nos informations, en 2021, les policiers ont ouvert le feu 290 fois, dont 157 fois pour arrêter un véhicule.

En 2020, ils avaient ouvert le feu 283 fois, dont 153 fois pour stopper une voiture.


Sarah-Lou Cohen

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info