Une mère de famille et son concubin, âgés de 32 ans, sont convoqués le 22 octobre prochain devant le tribunal judiciaire de Reims.
Dimanche, les quatre jeunes enfants de la trentenaire ont été retrouvés seuls au domicile de la mise en cause.
Ce n'est pas la première fois qu'ils étaient livrés à eux-mêmes.

Une scène inédite qui a glacé les secouristes. Dimanche soir, à Reims (Marne), quatre enfants âgés de 2 à 6 ans ont été retrouvés par la police et les pompiers seuls dans un appartement. Ils étaient alors en train de tenter de se faire à manger sur une plaque électrique posée à même le sol, certains dans des couches débordantes et au milieu d'excréments.

La mère des enfants et son concubin, tous deux âgés de 32 ans, ont été placés en garde à vue peu après. La première pour "soustraction par ascendant de ses obligations légales compromettant la santé et la sécurité des enfants". Le second pour "rébellion et violation de son contrôle judiciaire", étant en effet sous le coup d'un contrôle judiciaire qui lui interdisait de rentrer en contact avec la mise en cause et ses enfants suite à des violences commises à Soissons, où la famille vivait avant de déménager à Reims, le 19 avril dernier. 

Selon les éléments donnés par le procureur de la République ce mardi au cours d'une conférence de presse, ça n'est pas la première fois que la mère de famille, qui est partie dimanche boire un verre avec son concubin chez une amie, laissait ses très jeunes garçons seuls à la maison.

Les services sociaux déjà alertés

Dimanche dernier, la jeune femme de 32 ans aurait demandé à une connaissance de s'occuper de ses enfants alors qu'elle partait prendre l'apéritif, ce que ce dernier n'aurait pas fait. Aux enquêteurs, cet individu a expliqué que "de temps en temps il amenait des biscuits aux enfants car ils n'avaient plus rien à manger". "Le frigo était d'ailleurs vite dimanche", a révélé le procureur de la République de Reims. 

Interrogé par la presse sur un éventuel précédent signalement, François Schneider a confié que "les services sociaux avaient été alertés de la situation mais cela n'avait rien donné, notamment parce que la famille venait de déménager de Soissons vers Reims". "Du coup, chez nous cette femme n'était pas encore connue", a-t-il déploré. 

Les enfants placés, la mère et son concubin convoqués

Après leur découverte dimanche, les enfants, qui sont restés seuls pendant au moins cinq heures, ont été hospitalisés pour examen. "Une ITT d'un mois leur a été délivrée suite problèmes psychologiques engendrés" a indiqué le magistrat précisant que "visiblement, les enfants étaient largement laissés livrés à eux-mêmes". 

Les quatre garçons, dont aucun n'est le fils du mis en cause, ont été placés ce mardi dans une famille d'accueil. "Les enfants, les malheureux, sont les principales victimes de tout ça. Ça fait beaucoup de peine quand vous les voyez", a commenté le procureur.

Quant aux deux mis en cause, ils se sont vus délivrer à l'issue de leur garde à vue une convocation devant le tribunal correctionnel de Reims le 22 octobre 2024 pour répondre des faits qui leur sont reprochés. Le concubin étant sous le coup d'une interdiction judiciaire, il doit être replacé en rétention et a été retransféré sur Soissons pour que la juge statue sur ce point. 


A.S

Tout
TF1 Info