Vendredi 3 mai, un Britannique âgé de 16 ans a été condamné à la prison à vie.
En juin dernier, il avait mortellement poignardé un jeune homme du même âge lors d'une fête d'anniversaire.
Deux autres adolescents ont été condamnés à neuf ans et neuf ans et demi de détention dans un établissement pour mineurs.

Le tribunal britannique a condamné, ce vendredi 3 mai, un jeune de 16 ans à la prison à vie pour le meurtre au couteau d'un autre adolescent en juin dernier. Par cette lourde sanction, le juge a dénoncé le "fléau" des attaques à l'arme blanche chez les jeunes, notamment à Bristol et dans ses environs, comme le rapporte l'Agence France-Presse.

La victime, Mikey Royon, était un rappeur en devenir, selon les informations de ses proches. Âgé lui aussi de 16 ans, il avait été poignardé au cou avec un large couteau lors d'une fête d'anniversaire. 

Son agresseur, Shane Cunningham, a été condamné à la prison à vie pour meurtre, assorti d'une période de sûreté de 16 ans. Deux autres adolescents du même âge, Cartel Bushnell et Leo Knight, eux aussi impliqués dans cette affaire, ont respectivement écopé de neuf ans et neuf ans et demi de détention dans un établissement pour mineurs pour homicide involontaire.

Il est clair que vous avez pris les armes pour vous battre et blesser des gens
Juge de la Bristol Crown Court

Exceptionnellement, dans une affaire impliquant des mineurs, le juge de la Bristol Crown Court a autorisé la publication des noms des trois condamnés.

Au moment de prononcer les peines, le juge a tenu à rappeler que : "Mikey avait une brillante carrière musicale devant lui et son futur semblait prometteur, même s'il avait fait face à de nombreuses difficultés dans sa courte vie". En revenant sur le meurtre, le juge a également évoqué le fait que les trois garçons étaient venus à la fête avec "de gros couteaux" cachés dans leurs vêtements. Lors de cette fête qui rassemblait environ 70 personnes, "il est clair que vous avez pris les armes pour vous battre et blesser des gens si des violences devaient se produire", a-t-il estimé.

Si la victime avait, elle aussi, un couteau durant cette fête, les événements ont "évolué rapidement". Toutefois, le jury qui a condamné les trois garçons a rejeté toute légitime défense.

Mikey avait été laissé ensanglanté et avait perdu connaissance dans l'allée menant à la maison où se déroulait la fête. Arrivés rapidement sur les lieux du drame, les secours n'avaient pas pu sauver le jeune adolescent. Les adolescents ont tous trois rejeté les accusations de meurtre.


C.D avec AFP

Tout
TF1 Info