Salmonelle, bactérie E Coli... de Kinder à Buitoni, la sécurité alimentaire pose question

Salmonelle dans des Kinder : six perquisitions chez Ferrero, notamment en Belgique

La rédaction de TF1info
Publié le 8 juin 2022 à 21h25
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Six perquisitions ont été menées, mercredi 8 juin, dans plusieurs locaux appartenant au confiseur Ferrero.
Cela fait suite à l'intoxication à la salmonelle dans les produits de la marque Kinder.
L'usine d'Arlon, en Belgique, où ont été détectées les premières traces de salmonelle, a été ciblée.

Suite de l'affaire qui éclabousse Ferrero. Six perquisitions ont été menées, mercredi 8 juin, en Belgique et au Luxembourg dans le cadre de l'enquête de la justice belge, ouverte depuis le 19 avril, sur l'intoxication à la salmonelle de produits de la marque Kinder, a annoncé le parquet d'Arlon. Mi-avril, 150 cas de salmonellose avaient été détectés dans neuf pays européens, dont la France, majoritairement chez des enfants de moins de 10 ans. Aucun décès n'avait été signalé. 

Une de ces descentes de police a ciblé l'usine Ferrero d'Arlon, dans le sud de la Belgique, d'où est parti le scandale qui a mené au retrait de milliers de tonnes de produits Kinder. Fermée depuis le 8 avril, sur décision des autorités sanitaires, l'usine n'a toujours pas relancé sa production. Toute la gamme Kinder qui y est produite (Kinder Surprise, Kinder Mini Eggs, Kinder Surprise Maxi 100g et Kinder Schoko-Bons) a été rappelée en avril. Outre Arlon, deux autres perquisitions ont en lieu à Bruxelles, et trois au Grand-Duché du Luxembourg, où le groupe fondé en Italie a son siège social.

Aucune arrestation ni inculpation à ce stade

"Des documents et du matériel informatique" ont été saisis mais il n'y a eu aucune arrestation, a indiqué dans un communiqué Anne-Sophie Guilmot, porte-parole du parquet de la province belge de Luxembourg. À ce stade, personne n'a été inculpé. L'enquête, dirigée par un juge d'instruction d'Arlon, vise à déterminer les responsabilités dans cette contamination avec de possibles manquements en termes de communication aux autorités sanitaires. Elle vise des soupçons de manquement aux "obligations de traçabilité dans la chaîne alimentaire", d'"infractions aux dispositions légales en matière de sécurité et d’hygiène des denrées alimentaires", de "lésions corporelles involontaires" et de "non-assistance à personne en danger".

Lire aussi

Ferrero est soupçonné d'avoir tardé à alerter les autorités et à rappeler ses milliers produits, alors que de la salmonelle avait été détectée sur ses installations dans l'usine d'Arlon, dès le 15 décembre. D'après l'enquête interne menée par la multinationale, la contamination à la salmonellose proviendrait d'un filtre situé dans une cuve à beurre laitier.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info