Français incarcéré au Maroc : son avocat dépose plainte contre des agents de l'autorité publique

I.N
Publié le 30 septembre 2022 à 21h20
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Menacé de 116 ans de prison aux États-Unis, Sébastien Raoult porte plainte ce vendredi à Paris.
Il accuse des agents de l'autorité publique d'avoir "provoqué son extradition" de l'autre côté de l'Atlantique.
Le Français de 21 ans est toujours détenu au Maroc, qui est favorable à son transfert en Amérique.

L'avocat de Sébastien Raoult, un étudiant français arrêté au Maroc et réclamé par la justice américaine pour cybercriminalité, a déposé ce vendredi une plainte pénale à Paris, accusant des agents de l'autorité publique d'avoir "provoqué son extradition" vers les États-Unis, a appris l'AFP de sources concordantes. Cette plainte contre X a été déposée par Me Philippe Ohayon auprès du parquet pour abus d'autorité commis par une personne dépositaire de l'autorité publique, collusion avec une puissance étrangère et association de malfaiteurs.

Sébastien Raoult, un ex-étudiant en informatique de 21 ans originaire d'Épinal, a été arrêté le 31 mai à Tanger (nord du Maroc) sur la base d'une notice rouge émise par Interpol à la demande de la justice américaine, alors qu'il s'apprêtait à prendre l'avion pour rentrer en France. Il est accusé par la justice américaine de complot en vue de commettre fraude et abus électronique, vol d'identité grave et d'être un membre des "ShinyHunters", groupe de "cybercriminels" soupçonnés par les Américains d'être derrière des cyberattaques d'entreprises, ce qu'il conteste.

Son père dénonce "une entente frauduleuse avec une puissance étrangère"

Selon Me Ohayon, il risque 116 ans de prison aux États-Unis pour les faits qui lui sont imputés. La Cour de cassation du Maroc a émis en août un "avis favorable" à cette extradition, mais son sort est désormais entre les mains du Premier ministre marocain qui doit donner son feu vert à son éventuel transfert. Depuis son arrestation, son père Paul Raoult et Me Ohayon tentent de convaincre la justice et les autorités françaises de le faire extrader vers la France pour qu'il y soit jugé, allant même jusqu'à interpeller le président de la République Emmanuel Macron. En vain pour l'instant.

La plainte, déposée ce vendredi, déplore "le refus abusif d'une autorité judiciaire à mettre en mouvement l'action publique" en France, "en laissant persister un stratagème destiné à provoquer son extradition depuis le Maroc vers les États-Unis plutôt que de le juger lui et ses complices ou coauteurs présumés en France". Elle accuse les autorités françaises d'avoir, "en accord avec les autorités américaines", fait interpeller Sébastien Raoult par les autorités marocaines.

Lire aussi

"Nous sentons bien qu'il y a eu une entente frauduleuse avec une puissance étrangère, et tout le monde a l'air de se couvrir", a déclaré à l'AFP Paul Raoult, indiquant que son fils avait "le sentiment de s'être fait piéger dans cette affaire."


I.N

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info