Fillette de 10 ans retrouvée morte dans une cave à Sedan : ce que l'on sait du drame

par Aurélie SARROT avec Marie BELOT
Publié le 19 octobre 2023 à 17h22, mis à jour le 19 octobre 2023 à 17h49

Source : Sujet TF1 Info

Le corps sans vie d'une fillette âgée de 10 ans et demi a été découvert mercredi soir dans une cave à Sedan (Ardennes).
Celle-ci n'était pas rentrée chez elle depuis la veille, après sa sortie du collège.
Une enquête judiciaire a été ouverte des chefs de "meurtre d'une mineure de moins de 15 ans" et "viol d'une mineure de moins de 15 ans".

Terrible découverte mercredi soir pour les policiers de Sedan (Ardennes). Alertés la veille de la disparition inquiétante d'une enfant de 10 ans qui n'avait pas regagné son domicile de la ville après une journée de cours au collège de Vrigne-aux-Bois, à moins de 10 km, ceux-ci ont retrouvé son corps sans vie peu après 19 heures.

La dépouille se trouvait dans la cave d'une habitation du centre ancien de Sedan. Son locataire, un homme âgé de 57 ans, a été interpellé et placé en garde à vue. La rédaction de LCI-TF1 revient sur les premiers éléments de ce drame. 

Mardi soir, la fillette disparait

Ce sont les parents de la fillette qui, inquiets mardi soir de ne pas la voir rentrer et après l'avoir recherchée par leurs propres moyens, ont signalé sa disparition à la police. Selon leurs déclarations, celle-ci était partie en bus le matin au collège de Vrigne-aux-Bois où elle était scolarisée et devait rentrer en fin de journée chez elle par le même moyen de transports. 

L'enfant a bien pris le bus pour arriver à Sedan vers 18 heures. Elle a ensuite marché en direction du domicile familial mais n'y est jamais arrivée... 

Dès le signalement, une enquête judiciaire a été ouverte au commissariat de Sedan et des effectifs ont été déployés sur la commune pour la rechercher. "Des investigations ont été immédiatement réalisées auprès de son établissement scolaire, du voisinage, de sa famille et sur l'ensemble de la commune afin de déterminer son emploi du temps et retracer son parcours", précise Magali Josse, procureure de la République de Charleville-Mézières ce jeudi dans un communiqué. Une équipe cynophile a également été mobilisée.

La fillette n'a pu être géolocalisée car elle n'avait pas de téléphone portable et l'exploitation des images extraites des caméras de vidéosurveillance n'a pas permis non plus de retrouver sa trace. 

Mercredi vers 18 heures, un appel à témoins est lancé

Faute d'éléments permettant de la retrouver, les policiers, en accord avec le parquet, ont lancé mercredi 18 octobre, vers 18 heures un appel à témoins. 

"Une fillette âgée de 10 ans qui vit à Sedan, n’a plus donné de nouvelles depuis 18 h 30 ce mardi 17 octobre. Elle mesure 1,20 m, elle est vêtue d’un pantalon gris et d’un manteau noir sur une veste rose. La fillette porte des baskets blanches et un sac à dos, ainsi qu’un bandeau blanc dans les cheveux", pouvait-on lire sur celui-ci. 

L'enfant retrouvée nue et présentant des traces de violences

Une heure environ après la diffusion de cet appel à témoins, une femme a contacté le 17 pour indiquer qu'elle avait vu la fillette rentrer dans un bâtiment du centre ancien de Sedan. Sur la base de ce témoignage, les policiers sont intervenus rapidement à cette adresse.  

Sur place, les fonctionnaires ont échangé "avec le locataire des lieux composés d'un débit de boissons au rez-de chaussée et d'un logement attenant à l'étage" indique la procureure. Ils ont ensuite effectué une fouille des lieux, avec son accord, avant de découvrir dans la cave le corps de l'enfant enveloppé dans un drap. Selon une source policière, la fillette "était nue" et "présentait de nombreuses traces de violences".

Le quinquagénaire interpellé

Après cette découverte, le locataire des lieux, né en 1966, était immédiatement interpellé et placé en garde à vue.  La procureure de la République de Charleville-Mézières et le magistrat de permanence se sont transportés sur les

lieux de la scène de crime.

Une enquête judiciaire a été ouverte des chefs de "meurtre d'une mineure de moins de 15 ans" et "viol d'une mineure de moins de 15 ans", crimes passibles d'une peine de réclusion criminelle à perpétuité. Dans le même temps, une aide et un soutien psychologique pour la famille de la fillette ont été activés. 

"Déclarations fantaisistes"

Selon la source policière, pendant les premières heures de sa garde à vue, le quinquagénaire a livré spontanément des "déclarations contradictoires et fantaisistes". 

Les investigations, confiées en co-saisine à la police judiciaire de Reims et au commissariat de Sedan, se poursuivent. La garde à vue peut durer jusqu'à 48 heures, soit jusqu'à vendredi soir 19h30. 


Aurélie SARROT avec Marie BELOT

Tout
TF1 Info