La vidéo sidérante d'un enlèvement violent, filmé en plein jour à Villeparisis

Raphaël Maillochon
Publié le 10 janvier 2023 à 13h53, mis à jour le 10 janvier 2023 à 20h37

Source : TF1 Info

Dimanche matin à Villeparisis (Seine-et-Marne), quatre individus ont frappé puis enlevé un homme en le plaçant dans le coffre d'une voiture.
La scène a été filmée par un témoin.
Depuis les faits, la victime comme les malfaiteurs sont introuvables.
Une enquête a été ouverte.

Les images ultraviolentes semblent avoir été extraites d'un film. L'événement a pourtant bel et bien eu lieu, dimanche 8 janvier au matin vers 8h30, sur la commune de Villeparisis, en Seine-et-Marne, en attestent les images captées par un témoin.

Dans la vidéo, visible en tête de cet article, quatre hommes vêtus d'habits sombres et bonnets sur la tête, dont l'un est équipé d'un fusil à pompe, encerclent un individu. Ils le frappent ensuite à plusieurs reprises avant de la placer dans le coffre d'une voiture de couleur sombre et de le tabasser à nouveau. La victime parvient à sortir du coffre, mais est immédiatement rattrapée. Menacée par l'arme à feu et par ses agresseurs, elle est à nouveau placée dans le coffre et cette fois, ses tentatives pour en sortir sont vaines. À nouveau lynchée comme pour lui faire perdre connaissance, elle est enfermée à l'arrière de la voiture sous l'œil d'une passante qui n'intervient pas et poursuit sa route. Les quatre malfaiteurs remontent ensuite dans le véhicule, et prennent la fuite en direction de l’A104. 

Très vite, d'autres témoins qui ont assisté à ces violences et à cet enlèvement donnent l'alerte. Plusieurs policiers partent à la recherche du véhicule et de ses occupants. En vain.

Direction l'A104

Une enquête flagrante du chef d’"enlèvement et séquestration en bande organisée" a été ouverte par le parquet de Meaux. Celle-ci a été confiée à la police judiciaire de Meaux et de Melun. La police judiciaire de Versailles a également été saisie. "Une personne se trouvant sur les lieux à l’arrivée de la police était interpellée et placée en garde à vue avant d’être remise en liberté le 9 janvier 2023 en fin de journée", fait savoir ce mardi Jean-Baptiste Bladier, procureur de la République de Meaux. 

"Le procureur de la République soussigné tient à appeler l’attention sur le risque accru auquel la victime et les protagonistes de cette affaire sont exposés à raison de la diffusion, par certains médias, de l’enregistrement vidéo des faits qui avait vocation, à ce stade très liminaire des investigations, à n’être porté qu’à la connaissance des enquêteurs", rappelle le parquet de Meaux dans un communiqué.

 

Les investigations se poursuivent actuellement pour tenter d'identifier et de retrouver la victime, le véhicule et les auteurs présumés de cette violente agression. Les motivations des suspects demeurent inconnues pour l'heure.


Raphaël Maillochon

Tout
TF1 Info