Seine-et-Marne : un jeune de 17 ans dans un état grave après avoir été agressé à coups de hache

A.S
Publié le 2 décembre 2022 à 14h05
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Un adolescent âgé de 17 ans a été hospitalisé mercredi après avoir été tabassé par plusieurs individus.
Dans un état grave, il n'a pas encore été entendu par les enquêteurs.
Un individu a été interpellé dans le cadre de l'enquête ouverte par le parquet de Meaux.

L'agression s'est produite mercredi, vers 14 heures, aux abords du lycée Louis Lumière à Chelles (Seine-et-Marne). Un mineur âgé de 17 ans, inconnu des services de police, a été lynché par trois individus, cagoulés et gantés. 

"Ils ont agressé la victime à l’aide d’un objet tranchant – possiblement une hache ou une hachette – d’un objet contondant – type batte de baseball – et, sous toutes réserves, d’une bombe lacrymogène. Deux coups, l’un dans le dos et l’autre au bras, étaient notamment portés à l’aide de l’objet tranchant, tandis que plusieurs coups étaient portés à l’arrière du crâne de la victime avec l’objet pouvant être une batte", révèle ce mercredi Jean-Baptiste Bladier, procureur de la République de Meaux dans un communiqué de presse.

 Prise en charge par les secours, la victime a été hospitalisée, mais ses jours ne sont pas en danger. "Elle n’a pu être entendue à ce stade. L’évaluation de la gravité des blessures (détermination de l’ITT) n’a pas encore été possible", précise le magistrat. 

Lire aussi

Une interpellation

"Le conducteur du véhicule utilisé par les agresseurs – et qui serait resté à bord pendant la commission de l’agression – a été interpellé et se trouve actuellement en garde à vue. Le casier judiciaire de l’intéressé ne fait mention d’aucune condamnation", ajoute le procureur. 

L'agression a été commise par "des individus extérieurs" au lycée, selon l'académie de Créteil qui a annoncé la mise en place d'une "cellule d'écoute académique (...) à disposition des élèves et personnels de l'établissement". La présidente LR de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, a annoncé sur Twitter le déploiement vendredi devant le lycée d'une "brigade régionale de sécurité". 

L’enquête flagrante, ouverte du chef de 'violences aggravées', a été confiée au commissariat de l’agglomération de Chelles-Villeparisis. Les investigations se poursuivent pour tenter d'identifier et d'interpeller les agresseurs. 


A.S

Tout
TF1 Info