Disparition de Maëva au Havre : le corps de la jeune femme de 22 ans retrouvé par des plongeurs

Publié le 2 janvier 2024 à 14h38, mis à jour le 3 janvier 2024 à 15h07

Source : Sujet TF1 Info

Maëva Dubois, 22 ans, était portée disparue après avoir passé la soirée de la Saint-Sylvestre avec deux amis au Havre.
Refoulés d'une discothèque vers 3h du matin, ils étaient repartis chez elle par des chemins différents, mais la jeune femme n'était jamais arrivée à destination.
Son corps a été retrouvé mardi par des plongeurs dans le secteur du port.

Elle avait disparu pendant la soirée du Nouvel An. Le corps de Maëva Dubois, née le 3 décembre 2001, a été retrouvé ce mardi soir vers 19h dans le secteur portuaire du Havre (Seine-Maritime), a appris TF1info de source policière et de la famille. 

L'information a été confirmée dans la nuit de mardi à mercredi à LCI-TF1 par le procureur de la République du Havre qui précise que "pour l'heure, l'hypothèse accidentelle est la plus probable".

Depuis lundi 1er janvier à l'aube, les proches de cette jeune femme domiciliée au Havre étaient sans nouvelle d'elle. Une enquête pour "disparition inquiétante" avait été ouverte et la famille de la vingtenaire multipliait les recherches. "Nous sommes venus avec mes parents au Havre pour tenter de la retrouver. Nous avons refait son parcours, nous collons des affiches dans la ville avec sa photo, mais pour l'instant, toujours rien", expliquait ce mardi à TF1info Christophe Dubois, le frère aîné de la disparue.

"Je suis pas loin, j'arrive"

Selon ses proches, Maëva a passé la soirée du réveillon avec deux amis d'enfance, originaires, comme elle, de Rouen. Ce garçon et cette fille étaient venus spécialement pour fêter la nouvelle année avec elle. 

La soirée a débuté au domicile de Maëva, cour du commandant Fratacci, avant que le trio décide de se rendre au Cosmo, discothèque de la ville située au 86 Rue Aviateur Guérin, à environ 1,5 km de là. "On ne les a pas laissés rentrer. Du coup, ils ont fait le choix de retourner chez ma sœur mais ils n'étaient pas d'accord sur l'itinéraire à prendre. Les deux sont partis par une rue, et Maëva par une autre. Quand ils sont arrivés chez elle, elle n'était pas là. Ils l'ont appelée et elle leur a dit : 'Je suis pas loin, j'arrive'. Ne la voyant toujours pas venir après de très longues minutes, ils ont réitéré l'appel, mais cette fois, elle n'a pas décroché", détaille Christophe à notre rédaction. 

Vers 5h du matin, les deux amis alertent par téléphone la police de la disparition de la jeune femme. Les agents leur demandent de les recontacter d'ici à quelques heures si elle ne réapparait pas. Les proches de Maëva sont également mis au courant dans la journée de la disparition. À 18h, les deux amis se rendent au commissariat pour être entendus par les enquêteurs sur les circonstances de la disparition. 

Le téléphone borne une dernière fois à 5h50

Des investigations étaient menées depuis. Les images extraites des caméras de vidéosurveillance de la ville n'avaient rien donné dans un premier temps. L'exploitation des données téléphoniques a, elle, porté ses fruits. "Le téléphone de ma sœur a borné une dernière fois à 5h50, près de deux heures après qu'elle a quitté ses amis mais le bornage est situé à l'opposé de la direction qu'elle aurait dû prendre pour retourner chez elle, à savoir au niveau du 130 Rue Amerigo Vespucci, à 1,4 km de la boîte de nuit et près de 3 km de son domicile... Après, elle disparait complètement des radars", relatait Christophe Dubois. 

La voiture de Maëva, qu'elle n'a pas utilisé le soir de sa disparition, a été retrouvée près de son domicile. Ses papiers, qu'elle n'avait pas pris le soir du réveillon, ont également été trouvés chez elle. "Ma sœur ne serait pas partie d'elle-même avec un inconnu ou plusieurs inconnus, donc soit elle a été enlevée de force, soit il y a eu un accident. Il n'y a pas eu de dispute de la soirée et elle n'avait aucune raison de disparaître comme ça", selon le frère de la jeune disparue.


Aurélie SARROT

Tout
TF1 Info