Un braquage a été commis ce mercredi dans une armurerie d'Eslettes, en Seine-Maritime.
L'un des malfaiteurs présumés est décédé, selon le parquet.
Deux personnes, dont un employé de l'armurerie, ont été placées en garde à vue.

Un braquage mortifère. Deux personnes, un employé d'une armurerie et un braqueur présumé, ont été placées en garde à vue ce mardi après la tentative de braquage de ce commerce à Eslettes (Seine-Maritime), qui a fait un mort parmi les malfaiteurs présumés, a appris l'AFP auprès du parquet.

Deux enquêtes ouvertes

"Je vous confirme que le placement en garde à vue du salarié de l'armurerie est bien lié à l'enquête relative au décès de l'un des auteurs présumés du vol à main armée", a précisé le cabinet du procureur de la République de Rouen. "L'autre individu placé en garde à vue est un autre auteur présumé du vol à main armée."

Dans la matinée, une armurerie située à Eslettes, au nord de Rouen, a été la cible d'une "tentative de vol avec armes par plusieurs individus", avait indiqué plus tôt le cabinet, confirmant des informations de plusieurs médias locaux. "L'un de ces individus est décédé et deux enquêtes ont été ouvertes et confiées à la gendarmerie. L'une concerne la tentative de vol et l'autre les circonstances du décès."

D'après l'un des voisins de l'entreprise, "six ou sept coups de feu" ont été entendus "vers 11h30", a-t-il affirmé auprès de l'AFP. Si des coups de feu sont entendus régulièrement dans le village de 1500 habitants en raison "des chasseurs", cette fois-ci "c'était impressionnant, car c'était en rafale", a-t-il précisé, indiquant avoir vu à travers la baie vitrée de l'armurerie "un corps étendu par terre". La gendarmerie est ensuite arrivée "très rapidement" et a bouclé "tout le secteur".


I.N avec AFP

Tout
TF1 Info