"Si je l'avais reçu dans la tête, c'était fini !" : l'explosion d'un siphon à chantilly fait une nouvelle victime en Moselle

par Youen TANGUY
Publié le 2 juillet 2017 à 14h46, mis à jour le 5 mars 2020 à 18h05
"Si je l'avais reçu dans la tête, c'était fini !" : l'explosion d'un siphon à chantilly fait une nouvelle victime en Moselle

ACCIDENT - Alors qu'elle préparait le goûter d'anniversaire de sa fille, une mère de famille a été blessée à la jambe suite à l'explosion de son siphon à chantilly à Termery (Moselle). Le 18 juin dernier, une Alsacienne de 33 ans décédait des suites d'une crise cardiaque après avoir été percutée par le même objet.

C'est un accident qui aurait facilement pu tourner au drame. Les faits se sont déroulés le 26 juin dernier dans la commune de Termery en Moselle. Alors que Heidi Dumotier préparait des pâtisseries pour l'anniversaire de sa fille, la mère de famille aurait été victime d'un accident causé par... son siphon à crème chantilly. Selon France Bleu Lorraine Nord, elle aurait été blessée à la jambe suite à l'explosion de l'appareil.

"Je préparais mon siphon, j'ai suivi les instructions, a-t-elle expliqué à la radio. Et là je secoue la bouteille et paf, elle explose. Le couvercle est parti et la bouteille s'est logée dans le plafond. Quand je vois le trou que ça a fait, un diamètre de 15 cm". Et d'assurer : "Si je l'avais reçu dans la tête, c'était fini !".

Un siphon mis en cause dans le décès d'une jeune femme le 18 juin dernier

Un fait divers qui en rappelle un autre, bien plus dramatique. Rebecca Burger, une blogueuse fitness de 33 ans, est décédée à l'hôpital de Mulhouse le 18 juin dernier après l'explosion de son siphon à crème chantilly. L'objet avait percuté sa poitrine provoquant une crise cardiaque. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie du Haut-Rhin pour de faire la lumière sur les circonstances exactes de l'accident.

Dans un communiqué de presse transmis par mail mercredi 21 juin à LCI,  le patron de la marque du siphon de Rebecca Burger s'était dit "navré de ce qui s'était passé", tout en se défendant d'avoir fait "tout" ce qu'il "pouvait pour avertir tout le monde". Le frère de la victime nous avait fait part de son intention de porter plainte contre la marque en question.

Ce n'est pas la première fois que ce produit provoque un accident, rappelle 60 Millions de Consommateurs. En mai 2014, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes avait alerté sur le danger de "siphons à crème défectueux", pouvant occasionner des "blessures graves notamment aux mains ou au visage". Le communiqué ajoutait que "plusieurs dizaines de milliers d’appareils sont potentiellement concernés".


Youen TANGUY

Tout
TF1 Info