Une spéléologue est décédée jeudi dans une grotte de l'Isère.
Cette femme de 55 ans accompagnait des collégiens en sortie scolaire aux Cuves de Sassenage.
C'est en tentant de sauver une collégienne qu'elle a été surprise par la montée brutale des eaux.

C'est à l'occasion d'une sortie scolaire aux Cuves de Sassenage, au pied du Vercors, jeudi 5 mai que le drame s'est produit. Alors qu'ils évoluaient sur le site, la montée brutale des eaux survenue en quelques minutes a surpris le groupe en fin de matinée lors de sa remontée vers la sortie. Tous les collégiens sont sortis des Cuves. Une enseignante et deux spéléologues professionnels qui encadraient le groupe sont restés bloqués. 

"A 19h30, dès qu’une fenêtre météo favorable s’est présentée, une opération d’évacuation a été lancée par les services de secours. Lors de leur progression, les secours ont découvert un corps identifié comme celui d’un des deux guides. L’enseignante et le second guide sont sains et saufs dans une salle des Cuves et sont sortis", a indiqué jeudi soir dans un communiqué la préfecture de l'Isère. 

La spéléologue décédée avait 55 ans et était très expérimentée. Elle était membre du Spéléo secours français, commission technique de la Fédération Française de Spéléologie (FFS). Elle s'est trouvée en difficulté en aidant avec son collègue une collégienne qui allait rester bloquée. 

De nombreux moyens engagés

L’intervention a mobilisé le Groupe de reconnaissance et d’intervention en milieux périlleux (Grimp), le SDIS38, le spéléo secours isérois, les sapeurs-pompiers, la CRS Alpes, le SAMU, et le Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) ainsi que le groupement de gendarmerie de l’Isère.

"Suite au décès d’une guide spéléo à l’occasion d’une sortie scolaire, le magistrat de permanence du parquet présent hier soir sur les lieux a ouvert une enquête pour recherche des causes de la mort. Cette enquête a été confiée aux gendarmes du PGHM de l’Isère", indique ce vendredi le procureur de la République de l'Isère.

En 2014, huit spéléologues "très expérimentés", avaient été coincés par la montée des eaux dans les Cuves de Sassenage. 

Les huit spéléologues, six Français et deux Portugais âgés de 40 à 50 ans, avaient passé plus de 24 heures bloqués avant d'être finalement sauvés. 


Aurélie SARROT

Tout
TF1 Info