Suicide de Lucas : les quatre mineurs poursuivis pour harcèlement ont été relaxés

par A. Lo.
Publié le 6 novembre 2023 à 12h18

Source : JT 13h WE

En janvier, le jeune Lucas s'est donné la mort à l'âge de 13 ans à Golbey, dans les Vosges.
Quatre élèves ont par la suite été poursuivis pour des faits de "harcèlement ayant entraîné le suicide".
Ils ont finalement été relaxés.

Mis en cause dans le harcèlement de Lucas, retrouvé mort à l'âge de 13 ans, en janvier dernier dans les Vosges, quatre jeunes ont été relaxés par la Cour d'appel de Nancy. Dans sa décision consultée par l'AFP, celle-ci a relevé "l'absence d'effet démontré" de propos litigieux tenus par les quatre prévenus "sur la santé mentale de Lucas", et l'absence de "lien de causalité" entre les propos retenus et le suicide.

La Cour d'appel confirme la décision du tribunal

Lucas s'est donné la mort le 7 janvier, après avoir écrit un mot exprimant sa volonté de mettre fin à ses jours. Le drame avait suscité un émoi national. D'autant que les proches de l'adolescent avaient révélé les faits de harcèlement dont était victime l'enfant depuis le début de l'année scolaire, décrivant les moqueries et insultes à caractère homophobe que le collégien avait rapporté subir de la part d'autres élèves de son collège.

Suite à la mort de Lucas, quatre élèves avaient alors été poursuivis pour des faits de "harcèlement ayant entrainé le suicide". Ils avaient été reconnus coupables de harcèlement en juin dernier, au terme d'un premier procès, sans que le tribunal pour enfants d'Épinal ne retienne le lien de causalité entre les faits et le suicide de Lucas. Une décision finalement confirmée par la Cour d'appel.


A. Lo.

Tout
TF1 Info